LE GHANA, L’ASIE… : POUBELLES POUR LES « E-DÉCHETS ». 

aaaaaa1

Par solidarités pour les personnes de ces pays et pour la planète il serait bon que nous arrêtions de sur-consommer. Le matériel n’est pas ce qui rend les hommes heureux.

Entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont produits chaque année dans le monde. En Europe, seulement un quart des ordinateurs usagés sont collectés et recyclés sur place. Le reste est envoyé par bateau en Afrique et en Asie, où des ouvriers brûlent les appareils contenant des substances dangereuses comme le plomb ou le mercure, pour récupérer du cuivre et de l’aluminium.

Le Ghana est devenu ces dernières années l’une des principales terres d’accueil des déchets électroniques en provenance d’Europe et des Etats-Unis. Des milliers d’ordinateurs hors-d’usage y sont désossés et brûlés en plein air par des adolescents, dans des décharges insalubres. Objectif : récupérer le cuivre, revendu ensuite à l’étranger. Un business illégal mais toléré, aux conséquences dramatiques sur l’environnement et la santé des ouvriers.

Heureusement Mr Keshe de la Fondation keshe a formé une personne au Ghana qui diffuse cette aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa15technologie propre, gratuite et inépuisable. Tous les pays du monde s’y intéressent. La France serait « un peu » en retard ?

– La Convention de Bâle, entrée en vigueur en 1992, interdit tout échange de déchets contenant des substances toxiques vers les pays en développement.

– En Europe, deux textes règlementent la collecte et le recyclage des déchets. La directive «Déchets Electriques et Equipements Electroniques» (DEEE) impose aux producteurs d’appareils électroniques de traiter les déchets de façon aussi écologique que possible lors de leur élimination. La seconde, intitulée «Restriction of Hazardous Substances» (ROHF), restreint les concentrations autorisées de six substances dangereuses (plomb, mercure, cadmium, chrome hexavalent, PBB, PBDE) dans les produits électriques et électroniques.

– Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), entre 20 et 50 millions tonnes de DEEE sont produits chaque année dans le monde. Seulement un quart des 8,7 millions de tonnes de déchets électroniques produits annuellement en Europe (dont 1,7 million en France), sont collectés et traités.

La suite à lire sur : http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/04/2604-le-ghana-lasie.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s