Cobra : Notes de conférence, suite et fin

Suite de : http://lasphrebleue.blogspot.ca/2016/07/cobra-notes-de-conference-suite_22.html

L’énergie de la Déesse (* le Divin Féminin) revient sur Terre par la Confrérie de la Rose. C’est la vraie conscience de l’Unité, sans compétition, sans comparaison avec aucun autre être vivant. C’est la partie de la présence de l’âme dans la matière. C’est relié à l’amour inconditionnel, au respect, à la compréhension. Nous sommes tous les facettes d’un diamant unique, magnifique et étincelant.

Les aspects de la Déesse tels qu’Isis, Hathor, Sekhmet et Bastet sont différentes expressions de l’UN.

Cette compréhension revient sur Terre maintenant. Cela aide les hommes et les femmes à s’éveiller, à reprendre leur vrai pouvoir et à vivre à nouveau. Pour les hommes, c’est une prise de conscience qui leur demande de ne plus cacher leurs sentiments et de les exprimer, sans peur d’être ridiculisés. Pour les femmes, cela signifie qu’elles peuvent maintenant être dans leur vérité, sans devenir trop masculines, elles peuvent donc être douces et puissantes en même temps. L’enfant divin est le symbole de l’équilibre parfait entre les énergies masculines et féminines. Horus en est le symbole, l’enfant symbolique d’Isis et d’Osiris / Ashtar.

En tant qu’enfant divin de la Déesse, il nous est très utile de ressentir la présence de l’enfant divin en nous. Cela crée un équilibre en nous-mêmes et permet à l’énergie de la Déesse de s’écouler en nous. Par notre connexion avec elle, nous trouvons l’équilibre spirituellement, émotionnellement et physiquement. De nouvelles préférences et une nouvelle conscience se présentent alors. Donner et recevoir, l’action et la réception sont équilibrés.

Dans les temps anciens en Égypte, les hommes et les femmes étaient initiés aux mystères de la Déesse. Ils apprenaient à utiliser certains symboles, certains outils et certaines connaissances pour apporter l’énergie de la Déesse à la planète. Les grandes prêtresses savaient aussi comment utiliser le son pour qu’il ait un plein impact. Cependant, le premier mystère de la Déesse est … le silence. Le silence est la voie pour la réception et cela mène à l’abandon. L’abandon permet à l’énergie de la Déesse et de Dieu d’être entièrement présents dans notre corps physique. C’est l’expression de l’Esprit dans la matière, qui permet à l’âme d’habiter la vie, complètement.

Le but de l’âme est d’être au service du plus grand bien pour tous, le plus grand bien pour toute la création. Chaque tâche est une cérémonie pour célébrer la Vie. Par la présence de la Déesse, nous apprenons à nous diriger, laissant l’énergie divine s’écouler en nous. Les prêtresses apprenaient ceci en Égypte et c’est ce que nous apprendrons à nouveau dans la nouvelle société.

Un symbole très important dans ce contexte est le pentagramme. Il équilibre les cinq éléments : le feu, la terre, l’air, l’eau et l’éther. C’est un chiffre magique et la vie n’est possible que par la jonction de ces cinq éléments. Nous sommes des micro-cosmos qui incluent les cinq éléments. La spirale de Fibonacci et l’ordre trouvé dans la géométrie sacrée se voient dans l’embryon, dans les coquillages, dans l’ADN. La nouvelle société utilisera les cinq éléments … consciemment.

Les symboles sacrés sont des énergies cosmiques en manifestation. La Voie Lactée, avec le centre galactique, est une double spirale avec un motif divin, l’océan d’amour qui en émane. La Race Centrale est, dans la galaxie, la première civilisation avancée qui a atteint la sagesse supérieure, il y a des millions d’années, car ils vivaient près du Soleil Central. Ils étaient connus comme ambassadeurs, angelos en grec, messagers, anges etc. Ce ne sont pas seulement des Êtres éthériques, mais ce sont aussi des anges physiques avec des ailes. Iona est la Déesse ailée qui a apporté les Mystères sur Terre, au temps de l’Atlantide. Isis / Astara était son élève.  Lorsqu’Iona a quitté la Terre, elle a donné à Isis la mission de conserver ces connaissances sur la Déesse. Isis a fondé les Écoles de Mystère en Atlantide et les membres de ces Écoles ont dû se réfugier sous la surface, lors de la chute de l’Atlantide.

Le principal centre des Écoles de Mystère sur Terre était en Égypte. Cette région était, à ce moment-là, beaucoup plus vaste que ce que nous en percevons aujourd’hui. Cette région incluait de nombreuses îles de la Méditerranée. Le temple principal se trouvait sur l’île de Malte, qui a toujours été un pilier de Lumière. Selon les légendes, le temple aurait été construit par des géants. Ce fut le début de la Confrérie de la Rose en Égypte, il y a de nombreux milliers d’années.

Cette Confrérie était composée d’Êtres illuminés possédant une sagesse très avancée et certaines habiletés et ils vivaient dans ces temples et célébraient la vie de façon sacrée. Ils étaient donc très puissants et les Archontes, bien sûr, n’aimaient pas cela. Les Archontes ont détruit les temples et les connaissances de la Confrérie ont dû être cachées sous la surface. Les Archontes ont alors envoyé des demandes à leur dieu Aton. Les prêtres et les prêtresses étaient néanmoins très puissants et, après quelque temps,  ils ont émergé et les temples furent réactivés dans la région méditerranéenne. À l’époque de l’empire romain, les temples de la Confrérie se sont répandus dans tout l’empire, comme par exemple à Avalon en Irlande. Les connaissances étaient transmises extrêmement secrètement et il n’y avait que les initiés qui savaient ce qui se passait dans les temples. Ils juraient de ne révéler les Mystères à personne.

Les Mystères de la Déesse sont très sacrés. Ils ne sont pas pour ceux qui ne sont pas prêts à les recevoir, car ils pourraient être distordus et mal utilisés. Même les êtres les plus éveillés de la planète ne sont pas prêts à recevoir l’éventail complet de ces Mystères. Notre programmation est plus profonde que nous ne pouvons l’imaginer.

Éventuellement (après l’Événement) les Mystères seront divulgués exclusivement à ceux qui seront prêts à les recevoir. Le nom d’un des Mystères peut être révélé : Le Mystère de l’immortalité de l’âme.

À l’époque de l’empire romain, les Archontes ont encore tenté de détruire ces Mystères. Au 4esiècle, Constantin 1er a voulu créer une religion artificielle unique, composée de toutes les religions. Les évêques de tout l’empire ont reçu l’ordre de se rassembler au très connu, Conseil de Nicée. Tous les évêques ont dû signer un certain document s’ils voulaient quitter la salle vivants. Le décret de Nicée est la base de l’Église Catholique et il a été (et est encore) un outil spécial pour contrôler la population. À partir de ce moment-là, tout ce qui ne faisait pas partie de ce décret était formellement interdit dans tout l’empire romain.

Les Mystères de la Déesse n’ont jamais existé sous forme écrite. Les temples furent détruits et les prêtres et les prêtresses furent tués. Plus tard, les membres réincarnés de la Confrérie ont travaillé, sous la surface, pour répandre indirectement ces connaissances, en utilisant des symboles, par exemple, dans l’architecture, les peintures et la musique. La cathédrale de Chartres est un des édifices où se trouvent de nombreux symboles. Le Saint-Graal est un de ces symboles et il a été inclus dans les édifices et dans la poésie. Un autre symbole est le Calice de la Déesse, en forme de rose, et il peut être vu dans la poésie et l’art.

Par contre, il existe un livre secret (Le Livre Rouge) et l’Église Catholique n’a jamais pu l’avoir. Il a toujours passé de mère en fille.

La Confrérie de la Rose a souvent influencé le monde politique, en coulisses, comme c’est le cas pour Hitler, alors que la Confrérie a contacté Eva Braun pour empêcher le pire des scénarios possibles. La paix a souvent été accomplie par l’influence de la Confrérie. Celle-ci a aussi empêché une guerre atomique sur Terre. La Déesse veut la paix et la paix sera.

Au moment de l’Événement, les membres de cette Confrérie ancreront les énergies de silence et de paix. La population ne comprendra pas ce qui arrive, il y aura donc de l’agitation chez les gens. La Confrérie de la Rose calmera tout cela par ses méditations. Cela signifie qu’elle a un rôle-clé au moment de l’Événement. Même si vous ne comprenez pas entièrement la signification de tout cela, il est important de créer des groupes pour que tout se passe calmement et pacifiquement. Trouvez votre propre rôle et suivez votre guidance intérieure.

Le pentagramme est aussi un symbole pour la Déesse et le cercle qui l’entoure signifie protection. C’est l’énergie de création. Les forces sombres ont toujours tenté de dissimuler cette énergie. Aujourd’hui, les femmes qui sont très puissantes, qui sont des guérisseuses et des « sorcières » ont été des grandes prêtresses. Par la Confrérie de la Rose, les hommes et les femmes peuvent reprendre leur énergie de vie et leur pouvoir de vie, qui ont été dissimulés auparavant.

Une des choses très importantes dans l’univers est le libre arbitre. Il signifie la liberté d’exprimer l’amour inconditionnel de Dieu et de la Déesse. Notre connaissance sur la Déesse nous permet de regagner accès à notre libre arbitre. Il n’y a pas de volonté qui excède celle du libre arbitre. Notre libre arbitre est au-dessus de tout et il est respecté aux plus hauts niveaux. Les systèmes religieux ont peur de la volonté féminine et il est arrivé souvent que les femmes ne se soumettent pas à la religion.

La matière provient de la sagesse, de l’Esprit. Si le libre arbitre est en harmonie avec le divin, le libre arbitre de quelqu’un ne sera jamais restreint et tout arrive pour le plus grand bien de tous. C’est ainsi que nous devions vivre originellement.

Alors que nous ramenons l’équilibre maintenant, il est important que nous apprenions à nous exprimer sans mettre en action l’énergie de compétition ni de modèles de comparaison. Nous pouvons commencer en cessant de nous comparer à QUICONQUE.  Les anciens systèmes étaient principalement basés sur une programmation de compétition, ce qui servait à étouffer l’énergie de la Déesse, mais cela ne fonctionnera plus.

Les femmes ont commencé à entamer le processus de se supporter mutuellement, plutôt que d’être en compétition et de lutter. C’est la base de la Confrérie de la Rose, parce qu’un cercle de femmes s’entraidant mutuellement, est la structure de base des initiés dans la prêtrise d’Isis. Le Divin, la Déesse ont plusieurs facettes pour exprimer l’énergie de différentes façons, avec différentes couleurs et cela crée un diamant. C’est le début pour ancrer le divin dans la matière.

L’énergie de la Déesse se nourrit elle-même et elle est absolument magnétique. Une femme qui est dans l’énergie de la Déesse n’a pas besoin de lutter ni d’obtenir de l’attention, car elle est un aimant elle-même, en ÉTANT elle-même. L’énergie masculine est électrique, donc ces deux énergies s’attirent toujours l’une et l’autre, sans avoir à faire quelque chose. C’est cela la création : le Féminin Divin et le Masculin Divin, s’attirant mutuellement, de par leur nature.

Plus nous nous trouvons en nous-mêmes, plus ces deux énergies deviennent présentes dans leur nature originelle, cela signifie que nous sommes autant magnétiques qu’électriques. C’est le pouvoir du lion / de la lionne en nous.

De nombreuses représentations de la Déesse ont des animaux à leur côté et cet animal exprime certain de leurs pouvoirs ou habiletés. Un des symboles d’Isis est la colombe. Les enseignements de l’Ankh, la clé de la vie, le souffle de la vie, est décrit comme le symbole du potentiel de la création dans les représentations d’Atlantide et de l’Égypte. L’Ankh ressemble aussi à un ange. Il peut aussi être vu comme un symbole de l’infini. L’Ankh est souvent vu au-dessus de la tête, dans ces représentations, pour connecter le Soi Supérieur avec les royaumes spirituels. Nous apprendrons à utiliser ces symboles avec respect et honneur envers toute la création. L’Ankh est la clé pour se responsabiliser et il apporte l’âme dans la matière.

En ce moment, la forte énergie de la Lumière enlève tout ce qui est synthétique, ce qui n’est pas vivant. Donc, les membres des forces sombres suppriment l’énergie de la Déesse, parce qu’ils savent qu’ils seront enlevés par elle, puisqu’ils ne sont pas emplis d’énergie divine. Il y a présentement beaucoup de support de la part de la Confédération Galactique et du Soleil Central. Ce dernier forme une spirale, donc, l’énergie de la Déesse, la conscience de la Déesse s’élève en spirales. Nous devons comprendre que nous sommes ceux qui doivent activer cette conscience, en lui permettant de s’écouler en nous, de se manifester par nous.

Le pouvoir de la création est l’énergie de la Mère Divine. Une mère donne naissance en s’abandonnant au flot de la nature. S’il y a de la résistance, la souffrance s’accentue. Nous avons été programmés pour résister à cette énergie.

Toutes choses sur la planète se rééquilibrent. Ce rythme est le battement de cœur de l’Univers … pression-relaxation. La Terre se meut avec l’Univers au même rythme, comme une vague de l’océan.

L’énergie du Masculin Divin et du Féminin Divin sont ainsi : un équilibre dynamique spontané.

Traduction : Michelle

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s