Ashtar, à propos du libre arbitre et de la qualité générale de l’époque

Transmis par Blandina Gellrich (Allemagne)

C’est Ashtar qui vous parle. Vous avez souvent entendu dire qu’une intervention – peu importe qu’elle soit faite par un guérisseur, un être de Lumière, un ange ou par Dieu – ne peut se faire qu’en accord avec le libre arbitre.

Mais qu’est au juste le libre arbitre ? Tant que tu es connecté davantage avec les faits extérieurs plutôt qu’avec ta Lumière et tout ce qui y est contenu, tu n’es pas libre. Tu te trouves dans des restrictions de ta liberté de mouvement au niveau de la pensée, des sentiments et de l’action. Et ta volonté est donc également soumise à ces restrictions et elle ne peut pas manifester ou créer librement quelque chose. Elle n’est pas connectée à ton amour, à ta sagesse et à tes capacités. La volonté est ta force qui met tout en mouvement afin que quelque chose se créé. Si tu soumets ta volonté aux limitations et aux restrictions extérieures, alors elle ne peut pas respirer ni être dans le flux. Tu es habitué au fait que quelque chose est possible ou impossible. Le possible, c’est ce qui nait lorsque tu te meus à l’intérieur des limites de ces restrictions. L’impossible, c’est ce qui nait lorsque ces restrictions extérieurs n’ont plus de validité pour toi. Ce qui nait alors est considéré sur la Terre comme un miracle ou quelque chose de mystérieux. Le miracle – peu importe qu’il s’agisse de la guérison d’une maladie ou d’une situation de la vie – tu l’as créé toi-même à l’aide de ton libre arbitre. Tu as été plus grand dans tes pensées et dans ton imagination que les lois physiques collectives sur la Terre. Tu as été dans la force du créateur en toi. Ta foi en cela a été plus grande que les peurs et les doutes. A ce moment-là tu as été libre et profondément connecté à toi-même. Et cela a été l’ordre donné à chaque cellule de ton corps de se libérer. De se libérer enfin de la souffrance née de l’enfermement de la liberté de ta volonté.

La peur est une cage qui restreint et limite beaucoup de choses en toi. Reconnais-le et tu pourras briser cette cage. Elle garde prisonnière ta lumière intérieure. Elle influence tes pensées, qui vont alors dans une direction qui te fait croire que tu n’es pas comme il faut, que tu dois avoir fait une erreur, et la culpabilité s’éveille en toi. La souffrance – que ce soit sous forme de maladie ou de manque – a pour but de te faire retrouver et libérer cette volonté de l’esprit en toi. Si la volonté est liée à la peur et que tu agis à partir de là, alors de nouvelles souffrances naissent pour toi ou pour autrui. Sur la Terre, pendant longtemps, la volonté a été gérée de cette façon. Cela a fait naître des différences artificielles, pauvre et riche, sain et malade, faim et suralimentation. Et finalement cela a mené à la guerre et à la violence.

Mais, de manières très diverses, de plus en plus d’humains choisissent le chemin de quitter cette cage. Au début c’est un chemin inconfortable, vu qu’il y a une prise de conscience de cette cage et qu’il faut dépasser l’habitude et trouver de nouvelles formes et modes de pensées, qui sont en dehors de la pensée collective. Alors là des souvenirs s’éveillent, à savoir que dans maintes incarnations des gens ont été ridiculisés et jugés pour cela. Ceci est une grande souffrance, qui est présente en chaque être humain.

Cette ridiculisation et ce jugement, tu les vis souvent à nouveau dans cette vie-ci. Dans ce cas, reste connecté à la foi en ta lumière intérieure et fait en sorte que tes pensées deviennent une certitude. Dès que cette certitude est éveillée en toi, cela devient plus facile et tu feras l’expérience de changements merveilleux, petits et grands. Concentre-toi sur ton chemin, pas à pas. Explore le caractère et la nature de la peur. Cela enclenche un processus profond de transformation et de guérison. Ne te laisse pas déconcerter si quelqu’un pense que ce n’est pas réaliste et que tu devrais t’en faire une raison. Le collectif n’est pas encore prêt à faire ce chemin et à abandonner ses structures. Mais de plus en plus de gens empruntent ce chemin et la dissolution des structures suit. C’est précisément ce qui se voit clairement sur la Terre actuellement. Cela remonte à la surface.

N’abandonne pas. Concentre-toi sur le fait d’être à nouveau libre et soit celui/celle qui ouvre le chemin pour autrui. Cela ouvre la voie à une ère nouvelle. Une ère où on manifeste à nouveau du respect aux personnes, où les ressources de la Terre sont là pour tous et où tous les êtres vivants ont ainsi de la nourriture – physique et énergétique. Alors commence une ère où les humains sur la Terre sont à nouveau libres. Cela permet alors la connexion avec les dimensions supérieures de l’esprit, pour toi et pour tous sur la Terre. De nouvelles structures collectives naissent et le corps physique se transforme. Les processus de vieillissement se ralentissent déjà actuellement.

Ferme un instant tes yeux et sens la main que je te tends. Permets à tes pensées et à tes sentiments d’accepter ma main. Sens les énergies qui viennent de la liberté, qui t’aident à libérer tes pensées et tes émotions. Sens que j’éveille ton Soi créateur en toi et qu’il s’éveille. Il s’étend et afflue dans tes corps mental et émotionnel. Sens la libération et sens ta grandeur. Tu es plus grand que les restrictions et les limitations de ta réalité extérieure. Il n’y a pas de description par les mots ou les pensées pour cette grandeur, car elle est plus grande que ton intellect rationnel. Elle va jusque dans la foi en toi, qui est caché profondément. Elle est liée à des souvenirs profondément enfouis dans ton ADN, à ton être mystique et créateur. Reste un moment dans cet état de conscience. La conscience s’éveille.

Accepte que nous nous rencontrions prochainement assez souvent de cette façon. Appelle-moi afin que je te tende à nouveau la main et laisse-toi toucher. Aie foi dans l’impossible et, à l’aide de ta volonté d’esprit libre, laisse-le devenir réalité.

Salutations galactiques d’un Soi galactique à un autre Soi galactique.

Ashtar

Titre original : « Ashtar : zum freien Willen und zur allgemeinen Zeitqualität » – 7 Juillet 2016
Traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique).
Copyright : Blandina soya shivi Gellrich
Tel.: (040) 5 11 38 28 – kontakt@licht-der-seele.net
Le site de Blandina Gellrich est accessible sur http://www.licht-der-seele.net
Le texte peut être reproduit et diffusé, à condition de ne pas le modifier et de mentionner la source.

Aimablement traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique) pour le site ashtar.sheran.free.fr

Source de l’article: http://messages.terrenouvelle.ca/ashtar-a-propos-du-libre-arbitre-et-de-la-qualite-generale-de-lepoque/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s