SAINTE RITA : UNE ÉGLISE DÉTRUITE AU CŒUR DE PARIS, CELA NE S’EST JAMAIS VU…

 


 Au lendemain de l’évacuation musclée de l’Eglise Sainte Rita, notre fondateur, Pierre Cassen, s’est entretenu avec Nicolas Stoquer, qui coordonne, depuis plus de deux ans, la résistance à la démolition programmée de cette église. Présent sur les lieux lors de l’intervention policière, il nous en fait un compte rendu, et nous explique comment il voit la suite…

Détruire Sainte Rita aurait représenté un dangereux précédent

Riposte Laïque : vous étiez présent lors de l’évacuation de l’église sainte Rita, ce mercredi 3 août. Pouvez-vous rappeler à nos lecteurs l’histoire de cette occupation et votre rôle ?

Nicolas Stoquer : Une église détruite au cœur de Paris, la ville lumière, nous n’avons pas connu cela durant tout le 20e siècle qui a pourtant vu naître tous les totalitarismes modernes, toutes les barbaries : Nazisme, Communisme, Islamisme, etc. Aussi détruire Sainte Rita aurait représenté un dangereux précédent.
Mon rôle ? Coordonner depuis deux ans et demi (c’est-à-dire depuis les Municipales de 2014 et l’élection d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris) la lutte contre la démolition de l’église ! Faire s’associer toutes les bonnes volontés, religieuses, politiques et locales et trouver des solutions financières, architecturales et urbanistiques permettant d’éviter la destruction et de faire vivre l’église des causes désespérées.

 

Le soutien indéflectible de Philippe Goujon, la neutralité malveillante d’Anne Hidalgo

Riposte Laïque : nous avions cru comprendre qu’une solution avait été trouvée ?

Nicolas Stoquer : Toutes les solutions trouvées ont toujours été précaires : Occupants sans droits ni titres, Prêtre catholique romain organisant le culte soutenu par l’archevêché de Paris du bout des lèvres, promoteur sourd à toute proposition alternative à la destruction, Justice se contredisant à chaque étape de la procédure.
Nous avons depuis le début pu compter sur le soutien indéfectible du seul Maire du XVe arrondissement de Paris, Philippe Goujon. Sans lui, tout serait terminé depuis longtemps. Cet élu d’opposition ne fait néanmoins pas la pluie et le beau temps à Paris. La neutralité malveillante d’Anne Hidalgo n’a jamais par contre été démentie à ma connaissance et pourtant c’est, elle aussi, une élu du XVe…

La suite sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/08/0508-sainte-rita-une-eglise-detruite-au.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s