KESHE, SA TECHNOLOGIE MET EN DEROUTE LA TECHNOLOGIE DES ETATS-UNIS. KESHE ET POUTINE NE SONT PAS DE PETITS JOUEURS. 

 

15 avril 2016

Technologie Magrav. Encore un navire de guerre américain « détruit » par les Russes 

Pour la deuxième fois en deux ans, les « défenses avancées de guerre électronique » russes ont paralysé le destroyer lance-missiles Arleigh Burke, de la classe USS Donald Cook (DDG-75). Lorsque les « forces spéciales » de la flotte russe de la Baltique (Baltic Fleet) ont offert une assistance pour le remorquer à son port d’attache polonais, les Américains ont répondu par des menaces.

On se rappelle qu’en Avril 2014, l’USS Donald Cook, en effectuant une mission dans la mer Noire, avait violé l’«intégrité territoriale» russe, ce qui amené le président Poutine à autoriser une attaque de « guerre électronique de défense » contre ce bâtiment. Cette attaque contre un tel « navire de guerre haut de gamme » a été tellement dévastatrice qu’elle l’a laissé à la dérive. Il a été alors remorqué vers son port d’attache roumain. Ses marins américains étaient tellement démoralisés que 27 d’entre eux ont déposé des lettres de démission immédiate de l’US Navy.

Un an plus tard, en mai 2015, et de nouveau en mer Noire, le destroyer lance-missiles de la classe Arleigh Burke, l’USS Ross (DDG-71) a, lui aussi, sensiblement violé l’«intégrité territoriale» de la Russie, et encore cette fois, le président Poutine a autorisé une attaque de « guerre électronique de défense» contre le destroyer. Mais lorsque ce navire fut menacé du sort qui avait frappé, un an auparavant, l’USS Donald Cook, il se retira précipitamment. Un officier supérieur de la marine russe déclara alors « il semble que les Américains n’ont pas oublié l’incident d’avril 2014 lorsqu’un Su-24 avait bloqué tous les équipements électroniques du destroyer USS Donald Cook américain »

En mars 2015, et comme nous l’avions rapporté  dans notre article intitulé « Terrifié par des sous-marins russes, un porte-avions US fuit  se réfugier au Royaume Uni » [1] nous avions vu que les sous-marins russes avaient attaqué avec leurs armes électroniques « avancées » le porte-avions américain USS Theodore Roosevelt (CVN-71), l’amenant à fuir vers les côtes britanniques où, à la stupéfaction du public, il est resté pendant des semaines jusqu’à ce qu’il soit réparé et en mesure de naviguer à nouveau.

Cette semaine, la rencontre-attaque des forces navales russes avec l’USS Donald Cook a commencé quand le navire de guerre américain a commencé une «manœuvre de combat agressif» contre le port de la flotte de la mer Baltique, situé à Kaliningrad, ce qui a provoqué la riposte russe de « guerre électronique de défense ».

Comme nous l’avions expliqué auparavant, les méthodes et outils de la « guerre électronique de défense » russes sont basés sur ce qu’on appelle « la technologie Magrav » (nom de code occidental « Khibiny« ) développée par l’ingénieur nucléaire iranien  Mehran Keshe (appelé le « nouveau Nikola Tesla »).

La suite à lire sur : http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/09/0809-keshe-sa-technologie-met-en.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s