SUICIDE DE PROFS ET D’ÉLÈVES. LETTRE D’UN ENSEIGNANT SUICIDÉ. TOUS À LA MANIFESTATION CONTRE LA RÉFORME DU COLLÈGE.

 

Il est urgent de s’indigner, d’agne rien voir rien dire

SUICIDES DE PROFS :

Dimanche à Paris à 14h30 place Saint Michel à Paris (VIe arrondissement).

Ils refusent de lacher prise… Une manifestation contre la réforme des rythmes scolaires et la réforme des collège débutera ce dimanche à 14h30 place Saint Michel à Paris (VIe arrondissement). A l’initiative de ce mouvement, les Indomptés – Collectif Condorcet qui appellent à des rassemblements dans toute la France ce week-end.

Selon le collectif Condorcet, qui fédère des parents et professeurs de tous horizons, «la réforme du collège accentue ce malaise en renonçant à toute ambition pour nos enfants au nom d’une égalité de façade. Avec l’autonomie des établissements, l’offre scolaire sera en effet disparate sur le territoire, accentuant les inégalités entre grandes villes, campagnes et banlieues.»

Mercredi soir, ni le lycée ni le rectorat n’ont pu être joints au téléphone par l’AFP. Une enquête de police a été ouverte.

—————————-

Un enseignant tente de s’immoler dans la salle des profs d’un lycée près de Rouen, ville de Jeanne d’Arc où a eu lieu le terrible incendie au céfé « Cuba Libre ».

Triste pré-rentrée au Grand-Quevilly, dans la périphérie de Rouen (Seine-Maritime). Un enseignant du lycée Val-de-Seine a tenté mercredi de s’immoler par le feu.

Ce professeur, âgé de 51 ans, s’est isolé peu avant 11h30 dans la salle réservée aux enseignants et s’est aspergé de gazole qu’il a voulu enflammer avec un briquet. Un de ses collègues est entré dans la salle à ce moment-là et a réussi à lui retirer le briquet des mains. Après l’arrivée des pompiers, l’enseignant suicidaire a été transporté au centre hospitalier universitaire de Rouen.

On ignore les motivations de son geste. Selon la radio France Bleu Normandie, l’enseignant a agi après une altercation avec le proviseur de l’établissement.

«On sait que ce n’est pas un problème d’emploi du temps, c’est tout ce que je peux vous dire ce soir» a déclaré au journal télévisé de France 3, la rectrice de l’académie de Rouen, Nicole Ménager. Elle a indiqué qu’une cellule psychologique avait été mise en place au sein de l’établissement.

Une enquête de police a été ouverte.

La suite sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/09/1009-suicide-de-profs-et-deleves.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s