CHAOS LIBYEN : APRÈS CAMERON,  LE PARLEMENT BRITANNIQUE ACCABLE AUSSI SARKOZY.  LE TEMPS DES COMPTES EST ENFIN ARRIVE 

 

 

Nicolas Sarkozy reçoit Mouammar Kadhafi à L’Elysée en décembre 2007

Un rapport cinglant du Parlement britannique accuse Nicolas Sarkozy d’avoir déclenché l’intervention militaire contre Kadhafi. Le président français aurait eu pour but de stopper les velléités d’indépendance de la Libye.

Pour Westminster, les choses sont claires. La France a mené la danse et le Royaume-Uni s’est contenté de suivre. Selon un dernier rapport de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des communes britannique, ce sont les efforts diplomatiques de la France qui ont ouvert la voie aux opérations militaires en Libye. Et Nicolas Sarkozy aurait poussé à l’intervention afin, dit la commission, d’«accroître l’influence française en Afrique du Nord» mais aussi d’«améliorer sa situation politique en France». Et aussi pour faire taire le fils de Kadhafi au sujet du financement de sa campagne présidentielle.

EXCLUSIF – Saïf Al-Islam Kadhafi réclame à Sarkozy de rembourser des fonds de sa campagne

https://www.youtube.com/watch?v=1P2Ba4ShK3Y

Pour arriver à cette conclusion explosive, les parlementaires s’appuient sur des échanges de 2011 entre les services secrets français et la secrétaire d’Etat américaine, une certaine Hillary Clinton. Ils ont aussi épluché les mails échangés entre cette dernière et l’un de ses conseillers, Sidney Blumenthal, rémunéré 10 000 dollars par mois, non pas par le gouvernement américain mais par la désormais célèbre Fondation Clinton.
Et selon ces courriers électroniques, obtenus après une requête du magazine Vice en vertu de la Loi sur la liberté de l’information (FOIA), la France aurait eu d’autres but que de protéger les citoyens de Benghazi de la vindicte du dirigeant libyen. Selon Sidney Blumenthal, la France souhaitait mettre la main sur l’or libyen, dont elle craignait que Kadhafi ne fasse usage pour affaiblir son influence dans la région : «répondre aux projets de Khadafi de supplanter la France en Afrique francophone», explique ainsi textuellement le conseiller à la secrétaire d’Etat dans les mémos qu’il lui a envoyés.

Kadhafi voulait-il «dé-dollariser» le commerce du pétrole?

Mais dans un autre mail de Sidney Blumenthal adressé à Hillary Clinton, on peut lire : «Selon les informations sensibles disponibles par cette source, le gouvernement de Kadhafi détient 143 tonnes d’or, et un montant similaire en argent… Cet or a été accumulé avant le courant de rébellion et était destiné à être utilisé pour établir une monnaie panafricaine basée sur le dinar-or libyen». En 2009, Kadhafi, alors président de l’Union africaine, appelait les pays africains àcréer une nouvelle monnaie, basée sur l’or, afin de se passer du dollar pour leurs exportations de pétrole. Une menace pour l’hégémonie monétaire mondiale du billet vert.

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/09/1509-chaos-libyen-apres-cameron-le.htmlhttp://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/09/1509-chaos-libyen-apres-cameron-le.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s