Une recette facile pour fabriquer de l’Ormus

 

il s’agit d’un produit expérimental à des ns de recherches. Liste du matériel nécessaire:

Deux récipients en acier inoxydable ou en pyrex, d’une contenance de deux litres minimum

Des ltres à café pour cafetière

Une passoire pour tenir le ltre à café (pas d’aluminium) Une petite bouteille avec une pipette

Du papier pH pouvant mesurer jusqu’à 11 ou un pH mètre électronique Un acon à décanter en verre (avec un robinet en bas si possible)

Une pipette ou une seringue de 50cc (surtout si vous n’avez pas de robinet sur le acon à décanter)

Un récipient en pyrex gradué (Becher)

Ingrédients nécessaires:

Sel de mer brut (le gris qui à l’air humide) est le meilleur. Vous pouvez aussi vous procurer du sel de la mer morte.

De la potasse caustique (hydroxyde de potassium – KOH) ou encore soude caustique c’est-à-dire hydroxyde de sodium (NaOH), c’est à chacun de voir si il veut travailler avec :

la voie de la terre => KOH la voie de la mer => NaOH Trois litres d’eau distillée Du vinaigre blanc

Préparation: au-dessus de l’évier :

Versez deux décilitres d’eau distillée dans le récipient en pyrex gradué que vous aurez préalablement placé au dessus de l’évier. Ajouter deux cuillères à soupe de poudre de potasse. Restez assez loin de l’évier a n que la fumée ne vous arrive pas dans les yeux, et remuez la poudre a n qu’elle soit bien dissoute.

Attention : l’eau va devenir chaude. Si la poudre de potasse rentre en contact avec la peau ou les habits, nettoyez immédiatement la peau avec de l’eau et du

1

 

vinaigre et retirez vos habits. Autrement la poudre risque de ronger la peau et les habits.

Posez la petite bouteille avec la pipette dans l’évier, enlevez la pipette et remplissez la bouteille avec la solution de potasse ainsi obtenue. Si l’eau est toujours chaude, ne refermez pas la petite bouteille tout de suite, mais attendez que cela refroidisse.

Marche à suivre :

  1. Versez 1 litre d’eau dans un récipient puis mettez-y 0.25 dl de sel marin gris, ou 0.125 dl sel de la mer morte.
  2. Filtrez l’eau salée à travers le ltre à café dans le second récipient, répétez l’opération en changeant le ltre jusqu’à ce que le ltre ne retienne plus de saletés.
  3. Tenez le papier pH prêt, puis ajoutez quelques gouttes de la solution de potasse dans l’eau sale, tout en remuant en permanence. N’hésitez pas à varier votre mouvement quand vous remuez a n de bien mélanger la solution de potasse à l’eau qui a tendance à stagner au même endroit.
  4. Véri ez le pH de l’eau. L’objectif est que le pH atteigne 10 sans dépasser 11. Il augmentera lentement jusqu’à 9, puis s’accélérera ensuite. Lorsqu’il sera proche de 10, il augmentera très rapidement. Si il s’avère qu’il dépasse 11, ajoutez quelques gouttes de vinaigre a n de le faire baisser.

    Note : la raison pour laquelle il faut faire attention au niveau de pH est que les éléments à l’état M précipiteront juste au dessus de 10.5. Si vous allez plus haut, d’autres éléments (appelés éléments Gilchrist) précipiterons aussi, et ils ne sont pas bons. C’est pourquoi il faut redescendre le pH.

    impérativement maintenir le pH en dessous de 11 (10.78 pour être exact).

  5. Lorsque que le pH désiré est atteint à un endroit, déplacez le papier pH pour véri er que le niveau de pH est uniformément distribué dans l’eau.
  6. Versez l’eau dans un grand récipient. Laissez reposer pendant au moins 4 heures. L’idéal est de laisser reposer pendant la nuit. Un précipité blanchâtre va se former au fond du récipient.
  7. Lorsque 4 à 12 heures sont passées, retirez l’eau salée du récipient (tout en laissant le précipité au fond, et remplissez le d’eau distillée ou d’eau du robinet. (Vous pouvez ajuster la quantité d’eau distillée et augmenter le pH a n d’avoir encore un peu de précipité). Secouez et laissez reposer encore une fois. Cette procédure s’appelle “le lavage du précipité”.
  8. Lavez le précipité au moins trois fois avec de l’eau propre, à chaque fois secouez et laissez reposer au moins 4 heures avant de recommencer. La procédure de nettoyage prend donc 12 heures.

2

9. Après le dernier nettoyage, versez le mélange sirupeux de poudre blanchâtre et d’eau dans une bouteille en verre, fermez hermétiquement et gardez-le pour un usage ultérieur. Stocker à l’abri des champs électriques et magnétiques. Sachant que l’Ormus est fortement in uencé par les pensées et l’énergie, il est intéressant d’augmenter son potentiel en mettant des objets charges d’énergie autour, comme par exemple des cristaux, des photos d’êtres aimés, des intentions écrites, des objectifs, etc.

Utilisation de l’Ormus :

Vous pouvez choisir de l’ingérer, dans ce cas, commencez avec une demi-cuillère à café deux fois par jour. Si vous en prenez une dose journalière trop forte, vous pouvez sentir votre corps se détoxi er, nous appelons cela une « crise de désintoxication » !

Il est possible de l’appliquer directement sur la peau pour tenter de faire disparaître les cicatrices, les taches de vieillesse, les rides, les décolorations de la peau, etc.

Les animaux et les plantes l’adorent. (Vous n’avez pas besoin d’en mettre beaucoup dans les plantes pour avoir un gros rendement. Si vous en mettez

trop, le rendement chute. Le rapport idéal, ça vaut ce que ça vaut, est de 11 litres pour 4000 m2 par saison. J’ai aussi entendu dire 10 dl de poudre pour 20 litres d’eau. Les plantes coupées en vase eurissent comme des folles si vous leur mettez une goutte d’Ormus dans leur eau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s