AFRIQUE DU SUD.  QUI ÉTAIT VRAIMENT NELSON MANDELA ? 

 

24 JAN 2014 par Bernard Lugan

La distance est plutôt grande entre l’icône planétaire – nouveau Gandhi – fabriquée de toutes pièces par Frederik de Klerk et ses soutiens américains, et l’aristocrate guerrier qui a organisé la lutte armée.

Né le 18 juillet 1918 dans l’ancien Transkei, mort le 5 décembre 2013, Nelson Mandela ne ressemblait pas à la pieuse image que le politiquement correct planétaire donne aujourd’hui de lui.

Il chante dans sa langue qu’il faut tuer des blanc et devant les micros parle de Paix

Nelson Mandela chante « Tuons Le Blanc » (sings killing whites)

L’ANC voue une haine féroce aux blancs. Il en est toujours ainsi : l’hymne de l’ANC, chanté tant de fois par Mandela — et cela même après sa libération et le décernement de son prix Nobel — a pour titre « Tuons le Blanc » (Kill the Boer). On peut parler d’incitation à la haine raciale…

En juin 1961, il impose la création de la branche militaire de l’ANC, appelée MK ou Umkhanto we Sizwe (« Lance de la Nation »). Il en devient le premier commandant.
Le MK est chargé de missions de sabotage, de guérilla et d’attentats à la bombe. Ce qui s’accompagne plus tard de viols et de meurtres. Entre 1961 et 1963, pas moins de 190 actes terroristes sont revendiqués par le MK.

Mandela a, quant à lui, reconnu dans son autobiographie avoir été l’instigateur de la bombe de Church Street, qui éclate le 20 mai 1983, faisant 19 morts et 217 blessés.

https://www.youtube.com/watch?v=d5TD2HpXcH0
Par delà les émois lénifiants et les hommages hypocrites, il importe de ne jamais perdre de vue les éléments suivants :

1) Aristocrate xhosa issu de la lignée royale des Thembu, Nelson Mandela n’était pas un « pauvre noir opprimé ». Eduqué à l’européenne par des missionnaires méthodistes, il commença ses études supérieures à Fort Hare, université destinée aux enfants des élites noires, avant de les achever à Witwatersrand, au Transvaal, au cœur de ce qui était alors le « pays boer ». Il s’installa ensuite comme avocat à Johannesburg.

2) Il n’était pas non plus ce gentil réformiste que la mièvrerie médiatique se plaît à dépeindre en « archange de la paix » luttant pour les droits de l’homme, tel un nouveau Gandhi ou un nouveau Martin Luther King. Nelson Mandela fut en effet  et avant tout un révolutionnaire, un combattant, un militant qui mit « sa peau au bout de ses idées », n’hésitant pas à faire couler le sang des autres et à risquer le sien. Il fut ainsi l’un des fondateurs de l’Umkonto We Sizwe, « le fer de lance de la nation », aile militaire de l’ANC, qu’il co-dirigea avec le communiste Joe Slovo, planifiant et coordonnant plus de 200 attentats et sabotages pour lesquels il fut condamné à la prison à vie.

3) Il n’était pas davantage l’homme qui permit une transmission pacifique du pouvoir de la « minorité blanche » à la « majorité noire », évitant ainsi un bain de sang à l’Afrique du Sud. La vérité est qu’il fut hissé au pouvoir par un président De Klerk appliquant à la lettre le plan de règlement global de la question de l’Afrique australe décidé par Washington. Trahissant toutes les promesses faites à son peuple, ce dernier :
– Désintégra une armée sud-africaine que l’ANC n’était pas en mesure d’affronter ;
– Empêcha la réalisation d’un État multiracial décentralisé, alternative fédérale au jacobinisme marxiste et dogmatique de l’ANC ;
– Torpilla les négociations secrètes menées entre Thabo Mbeki et les généraux sud-africains, négociations qui portaient sur la reconnaissance par l’ANC d’un Volkstaat  en échange de l’abandon de l’option militaire par le général Viljoen (1).

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/10/0110-afrique-du-sud.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s