UNE CAISSE NOIRE DE GÉNÉREUX POURBOIRES DE PERSONNALITÉS ÉTRANGÈRES AUX POLICIERS CHARGES DE LES PROTÉGER LORS DE LEUR PASSAGE EN FRANCE.

 

Le patron de la police promet la fermeté.

Le préfet Jean-Marc Falcone, directeur général de la police nationale (DGPN), se montre très ferme concernant ces faits que nous révélons.
Entre eux, ils l’appellent la motte… Une caisse noire alimentée par les très généreux pourboires lâchés par les personnalités étrangères aux policiers chargés de les protéger lors de leur passage en France. Révélations sur ce secret bien gardé… totalement hors la loi.

Le préfet Jean-Marc Falcone, directeur général de la police nationale (DGPN), se montre très ferme concernant ces faits que nous révélons. «Les 150 000 personnels de la police nationale sont extrêmement mobilisés pour faire face aux nombreuses menaces qui touchent notre pays, exerçant leur métier avec un grand professionnalisme », tient-il d’emblée à préciser.

Au-delà du seul Service de la protection dont dépend l’ancien SPHP, Jean-Marc Falcone rappelle qu’il est, «comme pour tout fonctionnaire, interdit pour les policiers de recevoir de la part d’un tiers des gratifications pour l’accomplissement de leur mission».
Ils recevaient du champagne et autres pour faire sauter les PV !
Si le DGPN reconnaît que «certaines délégations étrangères souhaitent remercier les fonctionnaires avec des présents, cette pratique est illégale». Dans ce cas, «les policiers font montre de pédagogie pour l’expliquer», assure le directeur général.

«Le devoir de probité est par ailleurs rappelé dans le code de déontologie de la police et de la gendarmerie nationale, note ce haut fonctionnaire. Si des policiers ont connaissance de telles pratiques, ils ont l’obligation d’en informer leur hiérarchie. Tout manquement porté à la connaissance des chefs de service conduit systématiquement à une enquête administrative voire judiciaire.» Et si le chef de service en croque?

C’est ce qui devrait très prochainement se produire dans le cas présent, si l’on en croit ses propos. «Un tel comportement, s’il était avéré de la part de policiers, serait inadmissible et entraînerait immédiatement l’ouverture d’une enquête, confiée alors à l’inspection générale de la police nationale», prévient Jean-Marc Falcone.

la suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/10/0110-une-caisse-noire-de-genereux-de.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s