Pourquoi je vous écris

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Depuis plusieurs semaines maintenant, vous êtes abonné(e) à la newsletter gratuite PureSanté.

Vous avez compris notre objectif : notre (toute) petite équipe fait de son mieux pour vous informer des résultats les plus prometteurs de la recherche en santé naturelle. Sur l’arthrose, le diabète, les troubles du sommeil, les troubles alimentaires, la souffrance du corps, celle de l’esprit etc.

J’espère que les premières lettres que vous avez reçues vous ont apporté une information utile, des pistes pour soulager un problème de santé ou encore un moment de lecture agréable.

Mais ce que vous avez peut-être envie de savoir c’est : pourquoi faisons-nous ça ?

« Patient, avale et tais toi »

Alors si vous me le permettez, je voudrais vous expliquer ce qui m’a conduit à créer la lettre PureSanté.

Pendant longtemps, j’ai eu la chance de ne pas avoir affaire au système de santé.

Surtout, je faisais toute confiance aux médecins, à leur science, à leur blouse blanche, à leur diplôme de la faculté affiché dans leur bureau ou joliment gravé sur leur feuille d’ordonnance.

Pour vous dire la vérité, ils m’impressionnaient aussi pas mal et je n’étais pas du genre à discuter leur décision.

Mais un jour en accompagnant un ami gravement malade, je me suis heurté à la réalité de ce « système » de soin. Celui où le patient n’est qu’un numéro, qui doit se contenter de faire ce qu’on lui dit, d’avaler les pilules qu’on lui a prescrit et de ne jamais discuter ce qui est bon pour lui ou pas. Non mais vraiment, qui est-il pour cela ?

D’hôpitaux en maison de repos, j’ai découvert une médecine mécanique, indifférente aux hommes qu’elle est censée soignée. Une médecine qui reçoit les malades comme le garagiste réceptionne une voiture.

Un chiffre résume à lui seul cette situation, si quelqu’un en doute :

16, comme dans : « 16 secondes… »

D’après une étude, c’est le temps de parole qu’un médecin accorde en moyenne à un patient qui arrive dans son cabinet pour parler du problème qui le préoccupe.

16 secondes, y compris le temps de vous asseoir et de poser votre veste sur le dos de la chaise, avant que le médecin ne vous coupe la parole !

Si dans ce minuscule laps de temps :

  • vous ne parvenez pas à vous exprimer clairement sur votre mal,
  • vous butez sur un mot,
  • vous hésitez sur la façon de dire les choses,

Alors les conséquences pour votre vie peuvent être graves.

Car après ces 16 secondes, il est probable que votre médecin ne vous écoutera plus du tout.

Le reste de la consultation, il la fera à partir de son analyse, son expérience des maladies et des patients, son humeur, ses souvenirs d’étudiant qui remontent parfois à plusieurs dizaines d’années…

En d’autres termes, il ne prendra pas du tout en considération ce que vous aurez à lui dire.

Votre mal de dos ? Forcément « rien de grave », il en aura vu dix autres dans la semaine. Les insomnies qui vous épuisent ? « Un stress passager »…Vous lui suggérez qu’il existe une plante efficace contre l’arthrose? « Pffff…! »

Cette situation n’est pas récente mais elle s’est aggravée. La même étude il y a quelques années montrait que les médecins écoutaient leur patient pendant…18 secondes, avant de leur couper la parole.

Et dans cinq ans ? Sera-t-on tombé à 12 secondes ?

La vérité est que les patients ont perdu la bataille de la légitimité.

Leur avis ne compte plus, ils n’ont plus le droit à la parole ! C’est pourtant de leur santé dont il s’agit.

La révolution (pacifique) qui vient

Alors c’est pour contribuer (modestement) à renverser la vapeur que j’ai décidé de créer la newsletter gratuite PureSanté, ainsi que le site internet www.pure-sante.info.

Pour parler des patients entreprenants, des médecins audacieux, des associations de malades qui aujourd’hui même inventent une autre médecine, plus efficace, plus économique et surtout plus humaine.

Une médecine qui va chercher les ressources de la nutrithérapie, de la phytothérapie (plantes médicinales), de l’aromathérapie (huiles essentielles), de l’ostéopathie, de la sophrologie, de l’homéopathie, des massages, des psychothérapies, des médecines orientales, et bien d’autres.

Une médecine qui recourt à des produits naturels et bon marchés : argile, miel, vinaigre de cidre, bicarbonate de soude, magnésium, plantes, tisanes…

Une médecine qui insiste sur l’équilibre du corps et de l’esprit. L’exercice physique au grand air, la relaxation, la méditation ou la prière sont aussi importants que les produits qu’on avale.

Son but n’est pas de créer des traitements brevetés, standardisables, industrialisables, pour faire monter le cours en bourse de l’industrie pharmaceutique – et payer le patron du laboratoire français Sanofi…17 millions d’euros par an !!! [1]

C’est une médecine du cas par cas, tournée vers le bien des patients, dans une relation de respect et de confiance avec les médecins.

Elle tient compte de tous les aspects de la personnalité du malade.

Et elle réussit là où tous les traitements conventionnels ont échoué. Elle guérit des maladies réputées inguérissables.

Je crois qu’il est absolument essentiel que tous les patients, vous, moi, nos proches, ceux que nous aimons, sachions tous qu’une telle médecine existe, et qu’elle prend chaque jour des initiatives formidables pour la santé des hommes.

Faire circuler et partager une information qui peut sauver des vies, ou simplement améliorer des situations douloureuses, voilà le projet PureSanté.

Il ne s’agit pas d’une simple newsletter qu’on envoie dans l’espoir que quelqu’un la lise d’un œil distrait.

C’est la traduction d’une grande révolution pacifique de santé qui est en marche, à laquelle est associé chaque lecteur de notre lettre.

Santé du corps, et santé de l’esprit. 

Et vous, qu’allez vous faire ?

Car il me semble qu’au même titre que les aliments que nous ingérons ont une importance sur la santé de nos cellules, les idées que nous « avalons » ont un impact sur la qualité de nos vies.

En lisant PureSanté, vous rejoignez une communauté en marche pour la construction d’un monde de sens, d’espoir, de découvertes riches pour la santé globale.

Voilà pourquoi je vous encourage vraiment à réagir, à me faire part de vos réflexions, de vos remarques et vos critiques, qui seront toujours les bienvenues.

Si vous vous voulez témoigner, si vous avez vous-mêmes des expériences de santé intéressantes, si vous connaissez des remèdes méconnus qui vous ont été utiles, partageons-les !

Ces dernières semaines, c’est grâce à vous que j’ai découvert comment préparer une lotion anti-verrues à base d’huile essentielle de tea tree, une infusion de plantain pour soulager des règles douloureuses, des pétales de souci contre les piqûres d’insectes, quelques gouttes d’aloé véra contre le zona. Et encore bien d’autres préparations étonnantes en cas de crises d’asthme, d’angine, de bronchites, d’herpès buccal, de fièvre etc.

Pour les faire connaître à toute la communauté des lecteurs de PureSanté, il suffit de laisser un commentaire au bas de nos articles, sur le site www.pure-sante.info, ou encore sur notre page Facebook (ci-dessous).

Et si un article vous plaît, tranférez-le, partagez-le autour de vous, avec vos proches, vos amis, ceux qui vous sont chers, afin qu’ils ne passent pas à côté de remèdes ou de pistes de santé qui pourraient réellement leur changer la vie.

Et souvenons-nous de la légende amérindienne du petit colibri :

« Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! ».

Le colibri le regarde droit dans les yeux et lui répond : « Je le sais, mais je fais ma part ».

A chacun sa part pour une meilleure santé globale. Cette lettre est notre contribution.

Et si elle vous plaît, n’hésitez pas à la faire découvrir et à la partager autour de vous.

Santé !

Gabriel Combris


Publicités :

Pas vu à la TV : Retrouvez toute l’actualité de la santé naturelle, indépendante et sans concession grâce à Alternatif Bien-Être, journal de référence de la santé naturelle, à découvrir ici (lien cliquable).

NOUVEAU ! Redécouvrez les vertus oubliées des plantes médicinales. Infusions, teintures-mères, décoctions, cataplasmes et onguents, apprenez les secrets de la médecine par les plantes en vous rendant ici.

Sans effet secondaire  : Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs.
On sait pourtant aujourd’hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information. Pour en savoir plus, visitez la page ici.

Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.


Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres PureSanté directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite.


Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction « transférer ce message » dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l’un des réseaux sociaux suivants :

  

Sources :

[1] http://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/021903605525-sanofi-la-remuneration-du-directeur-general-olivier-brandicourt-approuvee-1219690.php


Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

PureSanté est un service d’information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s