Les Dimensions

Août 3, 2016

A lire avec quelques réserves
Par Denis Marcil

Il y a quelques décennies il était rare qu’une personne aborde le sujet des dimensions. Nous savions que nous étions en 3e dimension (3D) c’est tout, nous ne posions pas de questions pour connaître ce qu’était la 4 D, la 5D et les autres, s’il y en avait d’autre.

Avec la venue de ce qui fut nommé le Nouvelle Âge et l’émergence des médiums dans notre société, toutes sortes de révélations et d’information furent disponibles. Mais il était toujours difficile de faire un choix éclairé dans tout ce qui était publié à destination du grand public. Les informations venant de différentes sources, elles étaient parfois contradictoires et créaient beaucoup plus de confusion que d’apporter une connaissance acceptable pour le cerveau humain.

Aujourd’hui encore, il est encore difficile de se retrouver dans tout ce qui est dit dans les ouvrages publiées et sur Internet. Nous devons demander à nos guides personnels de nous aider à faire la lumière sur ce sujet et de nous faire comprendre ce que nous avons vraiment à comprendre.

Le monde où nous vivons présentement est en trois dimensions (3D), selon notre perception des choses. Notre perception ne représente que 5% de la réalité. Il y a 95% de la réalité qui n’est pas accessible, c’est énorme ! Nous devons donc composé avec ce faible 5% de la réalité. Notre compréhension est alors très limité.

Notre monde matériel en 3e dimension fait partie d’un ensemble de 144 dimensions au niveau de l’Univers visible et invisible. Notre place dans l’échelle est très basse.

Dans cette dimension 3D, il y a 144 000 dimensions qui la composent. Donc notre dimension est subdivisée en 144 000 parties. Ces parties comprennent le monde terrestre et le monde céleste. C’est pour cela qu’il est dit qu’il y a de nombreuses demeures dans la maison du Père.

La 3e dimension est présentée comme suit :
144 000 dimensions.
Dans cet ensemble il y a 12 dimensions. (Peut être appelé aussi sous dimension)
Dans chaque dimension il y a 12 niveaux.
Dans chaque niveau il y a 7 plans et un petit sous plan.
Dans chaque plan il y a 3 parties.
Dans chaque partie il y a 12 degrés ou familles.
Dans chaque degré il y a 4 sous degrés appelés.
Les sous degrés sont : Spirituel, mental, émotionnel et physique.

Chaque individu sur Terre se trouve quel part dans cette échelle évolutive. À chaque incarnation sur Terre ou ailleurs nous montons lentement dans cette échelle. Notre but est d’atteindre la sous dimension 12 (certains disent la 12e dimension) afin de se fondre en Dieu. Nous devenons alors partie de Dieu, de l’Énergie Universelle, du Grand Soleil Central de l’Univers.

Dans cet article nous allons nous limiter à donner une courte explication pour le cinq premières dimensions de la 3e dimension, la description des dimensions au-delà de la cinquième ne serait que spéculation.

1D
Cette dimension n’a pas de longueur, ni largeur, ni profondeur, ni hauteur, ni épaisseur, ni diamètre, c’est l’éther l’élément le plus subtile. Puis il y a l’air. Nous savons que l’air existe, car nous pouvons la sentir par le vent, mais non la voir, ni la saisir. Il est gazeux et plus dense que l’éther. Puisque nous connaissons son existence, nous lui attribuons une seule dimension à cause de sa densité.

2D
La deuxième dimension est connue de nous tous, elle a une hauteur et une largeur, mais pas de profondeur. Nous la retrouvons dans la projection d’images sur une surface quelconque. Cette dimension est vue sur les écrans de cinéma, de télévision, d’ordinateur, et le reflet dans un miroir ou dans l’eau, aussi le mirage pour ne nommer que ceux-là. Nous ne nous en étonnons plus, cette dimension fait partie de notre vie de tous les jours.

3D
La troisième dimension, c’est bien celle dans laquelle nous vivons depuis notre naissance, elle comprend tout ce que nous voyons et touchons autour de nous. Celle de l’univers de la matière dense. Nous pouvons dire que nous baignons dans la 3e dimension des pieds à la tête. Dans ce 3D il y a en effet des niveaux, des plans, des parties, des degrés, etc., qui sont connue surtout par ceux qui font un cheminement spirituel.

En Inde les niveaux sont au nombre de quatre : niveau de l’Homme Démoniaque, niveau de l’Homme Animal, niveau de l’Homme Humain, niveau de l’Homme Divin. Pour mieux connaître ces niveaux vous devez vous référer au livre Transformation Spirituelle du Monde disponible dans la rubrique E-Livres sur le site Sadhana. Dans chacun de ces niveaux il y a trois sous niveaux et une multitude de sous sous niveau si nous voulons vraiment classer l’homme dans de petites cases.

La 3 D n’est pas une dimension élevée comparé à l’ensemble de l’univers. Nous devons admettre qu’elle est une dimension de bas niveau, car l’homme vit dans une dualité qui le pousse à toutes sortes de conneries. Cette dimension est celle régie par la domination, le pouvoir, l’avidité, l’égoïste, la jalousie, la colère, la peur, l’attachement, les désirs sans limites, elle est celle des jouisseurs de la vie. Aussi à cause de la dualité, elle est celle de l’amour conditionnel, de la joie obtenue des choses matérielles, d’un bonheur éphémère et illusoire. C’est une dimension où nous devons expérimenter la vie, compenser nos erreurs passées et évoluer à travers les épreuves qui se présentent sur notre chemin. En fait, vivre, puis mourir. Je parle ici du corps physique et non de l’âme, la partie divine de notre être, qui elle n’est pas intimidée par cette troisième dimension.

Dans notre expérience de vie nous devons transcender les bas niveaux de l’Homme Démoniaque, de l’Homme Animal et de l’Homme Humain pour atteindre l’Homme Divin qui se rapproche du monde spirituel.

4 D
La quatrième dimension tout comme les autres est aussi composée de niveaux, de plans, de parties, de degrés. Dans un de ceux-ci nous y trouvons le monde du rêve, oui en effet quand nous rêvons vous sommes en 4D. C’est également le monde psychique, celui de la pensée, de l’intuition, de la perception sensorielle, de la vision et du senti. Elle est également la dimension où l’âme va durant notre sommeil ou encore lors d’une sortie volontaire de l’âme du corps.

Dans la 4D nous avons le pouvoir de création selon nos fantaisies. Nous pouvons nous déplacer sans contrainte d’aucune sorte. La seule limite est notre pensée selon le niveau où nous nous trouvons. Nous pouvons considérer ce monde comme celui d’une transition, car nous ne restons pas indéfiniment dans cette dimension, elle sert de passage seulement.

Cette dimension est celle aussi connu comme l’astral où les âmes (esprits) vont après la mort. Ce que nous appelons l’astral, est composé de plusieurs sous niveaux, du bas astral au haut astral. Ce que les religions ont appelé l’enfer et le purgatoire, lieu de privation.

5D
La cinquième dimension est vraiment celle de la demeure des âmes après la mort, le monde de l’esprit, le lieu où les âmes séjournent durant de longue période, après un court passage dans la 4D, si passage il y a, car certaines âmes avancées, sautent simplement par-dessus cette dimension. Elles n’ont rien à épurer ou à compenser.

Il s’agit d’un monde de non dualité où tout est possible. C’est un lieu apposé à celui de la Terre qui a ses limites et ses peines. Nous pouvons aussi le décrire par des mots qui parlent par eux-mêmes ; sérénité, harmonie parfaite, paix, joie et amour inconditionnel.

Un être vivant dans la 5D a le pouvoir de création et de matérialisation. Par la pensée il peut se créer un monde qui a sa propre réalité. Il pense à une maison et une maison se matérialise devant lui, il pense à un fruit et le fruit prend forme dans sa main bien qu’il n’ait pas besoin de manger, sa vraie nourriture est le prana, l’énergie de l’univers. Selon son choix il peut prendre une autre apparence que celle qu’il avait de son vivant. La communication se fait également par la pensée, le langage est complètement inutile. Un être peut communique avec tous les êtres qui s’y trouvent aussi bien qu’avec les animaux et la végétation dans la nature. S’il désire se déplacer, il n’y a aucun problème, par la pensée il peut se transporter d’un endroit à un autre à la vitesse de la lumière.

Il est là pour l’éternité, mot qui veut dire l’instant présent. Il vit toujours dans un éternel présent, sans soucis pour le futur ni remord du passé. Il n’y a plus de temps ni d’espace. C’est un monde où la maladie, les épreuves et la souffrance n’existent pas. Le corps de lumière ou énergétique peut être toujours jeune, selon le choix de chacun.

Bien que les êtres de ce monde soient gouvernés par une synarchie, ils sont libres, mais responsables de leurs actes. S’il y a débordement dans les actions commises un rappel à l’ordre se fait instantanément, sans l’intervention d’une tierce personne. Selon la loi du Un, la loi cosmique immuable toute action à sa réaction instantanée. Donc, il est impossible de dévier du droit chemin, de l’unité parfaite.

La description ci-dessous s’applique surtout pour les âmes qui sont passées en transition après un court passage sur la Terre. Mais il existe des mondes sur d’autres planètes et d’autres systèmes solaires où des êtres vivent en permanence dans la cinquième dimension. Ces êtres peuvent avoir un corps comme le nôtre ou différent du nôtre.
Il est annoncé que dans un avenir plus ou moins lointain notre Terre va passer de la 3D à la 5D, que tous les êtres vivant sur notre monde vont être dans la cinquième dimension. Du moins ceux qui seront appelés à vivre cette expérience à la suite de leur long cheminent spirituel, après avoir atteint l’état d’Homme Divin. Pour les autres c’est regrettable, ils vont devoir trouver une autre planète pour se réincarner.

Au sujet du monde céleste voici une belle explication décrite par Léon Denis dans son livre Après la Mort, 1922 :

« Les cieux élevés sont la patrie de la beauté idéale et parfaite dont tous les arts s’inspirent. Les esprits supérieurs possèdent, à un degré éminent, le sens du beau. Il est la source de leurs plus pures jouissances, et tous savent le réaliser dans des œuvres auprès desquelles pâlissent les chefs-d’œuvre de la Terre. Chaque fois qu’une nouvelle manifestation du génie s’est produite sur notre monde, chaque fois que l’art s’est révélé sous une forme perfectionnée, on peut croire qu’un esprit, descendu des hautes sphères, s’incarnait sur Terre pour initier les hommes aux splendeurs de l’éternelle beauté. Pour l’âme supérieure, l’art, sous ses multiples aspects, est une prière, un hommage rendu au Principe éternel.

L’esprit, étant fluidique lui-même, agit sur les fluides de l’espace. Sa volonté puissante les combine, les dispose à sa guise, leur prête les couleurs et les formes qui répondent à son but. Par le moyen de ces fluides s’exécutent des œuvres qui défient toute comparaison et toute analyse.

Dans les demeures éthérées se déploient des fêtes spirituelles. Les esprits purs, éblouissants de lumière, s’y groupent par familles. De suaves harmonies, auprès desquelles les harmonies de la Terre ne sont que bruits discordants, les ravissent, et, pour cadre, ils ont l’espace infini, le spectacle merveilleux des mondes roulant dans l’étendue et unissant leurs notes aux voix célestes, à l’hymne universel qui monte vers Dieu.

Tous ces esprits, en foule innombrable, se connaissent, se chérissent. Les liens, les affections qui les unissaient dans la vie matérielle, brisés par la mort, se sont reconstitués pour jamais. Ils viennent, des divers points de l’espace et des mondes supérieurs, se communiquer le résultat de leurs missions, de leurs travaux, se féliciter de leurs succès, s’entraider dans les œuvres difficiles. Aucune arrière-pensée, aucun sentiment de jalousie ne se glisse dans ces âmes délicates. L’amour, la confiance, la sincérité président à ces réunions où sont recueillies les instructions des messagers divins, où sont acceptées de nouvelles tâches qui contribuent à élever encore. Les uns consentent à veiller au progrès et au développement des nations et des globes ; les autres s’incarnent sur les Terres de l’espace, pour y accomplir des missions de dévouement, pour instruire les hommes dans la morale et dans la science ; d’autres encore, les esprits guides ou protecteurs, s’attachent à quelque âme incarnée, la soutiennent dans l’âpre chemin de l’existence, la conduisent de la naissance à la mort, durant plusieurs vies successives, l’accueillant à l’issue de chacune d’elles, au seuil du monde invisible. A tous les degrés de la hiérarchie spirituelle, l’esprit a son rôle dans l’œuvre immense du progrès et concourt à la réalisation des lois supérieures.

Et plus l’esprit se purifie, plus intense, plus ardent devient en lui le besoin d’aimer, d’attirer dans sa lumière et son bonheur, dans le séjour où la douleur est inconnue, tout ce qui souffre, tout ce qui lutte et s’agite dans les bas-fonds de l’existence immortelle. Lorsqu’un de ces esprits adopte un de ses frères inférieurs, devient son protecteur, avec quelle sollicitude affectueuse il soutient ses pas, avec quelle joie il voit ses progrès, avec quelle amertume il constate les chutes qu’il n’a pu prévenir ! Tel l’enfant, descendu du berceau, essaye ses premiers pas sous le regard attendri de sa mère, tel l’esprit assisté s’essaye aux combats de la vie sous l’égide invisible de son guide spirituel.

Nous avons tous un de ces génies tutélaires, qui nous inspire et nous dirige aux heures difficiles. De là la poétique légende chrétienne de l’ange gardien. Il n’est pas de pensée plus douce et plus consolante. Savoir qu’un ami fidèle nous est acquis, toujours disposé à nous secourir, de près comme de loin, à nous influencer à de grandes distances, comme à se tenir près de nous dans l’épreuve, nous conseillant par l’intuition, nous réchauffant de son amour, c’est là une source inappréciable de force morale. La pensée que des témoins bienveillants et invisibles voient toutes nos actions, s’en attristent ou s’en réjouissent, est bien faite aussi pour nous inspirer plus de sagesse et de circonspection.

C’est par cette protection occulte que se fortifient les liens de solidarité qui unissent le monde céleste à la Terre, l’esprit affranchi à l’homme, esprit emprisonné dans la chair. Par cette assistance continue se créent, de part et d’autre, les sympathies profondes, les amitiés durables et désintéressées. L’amour qui anime l’esprit élevé s’étend de proche en proche à tous les êtres, tout en se reportant sans cesse vers Dieu, père des âmes, foyer de toutes les puissances affectives. »

Pour résumé, la 5D est le début du monde céleste. Elle est la première dimension de ce monde.

6D, 7D et autres.
Des dimensions de plus en plus éthérées. Sans forme matérielle, transparentes et vaporeuses. Parler de ces dimensions ne serait que pure spéculation pour l’instant.

Pourquoi la Terre doit-elle passée en 5D cosmique. Dimension sur l’échelle de l’Univers.

Selon la loi des cycles, nous ne pouvons pas échapper à ce changement dans la destinée de la Terre. Nous sommes régis par un cycle de 52 000 ans qui s’emboite lui-même dans un cycle encore plus grand. (Voir la rubrique Cycle Cosmique). Une partie de ce cycle se passe en 3D et l’autre en 5D. Nous sommes sur le point de changer de dimension. Ceci veut dire que tout ce que nous voyons autour de nous va se transformer, voire disparaître.
Malheureusement une grande partie de l’humanité va être appelé à quitter la Terre, car ils ne pourront pas s’adapter à ce changement vibratoire. Pour imagé nous pouvons dire qu’il va y avoir deux « mondes », l’ancien en 3D et le nouveau en 5D.

Le passage entre deux mondes ou dimensions

Les premiers signes sont l’affaiblissement du champ magnétique de la Terre. Cet affaiblissement provoque des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des perturbations climatiques sur le plan physique. Des perturbations majeures sur le plan politique, économique et social. La peur et l’insécurité souvent entretenue volontairement par les médias et les gouvernements s’installent lentement dans la vie des gens, puis le chaos est généralisé sur la Terre entière. Les animaux comme les humains sont désorientés et ne peuvent plus se fier sur leurs repaires naturels. Les gens vont pressentir que quelque chose de majeur se prépare, mais ne pourrons pas identifier quoi exactement.

Le changement dans la grille magnétique et l’affaiblissement du champ magnétique pour atteindre le point zéro vont être un facteur du débalancement des pôles. Un événement provenant de l’extérieur comme la venue d’un astéroïde frappant la Terre, déstabiliserait complètement la Terre et provoquerait un basculement. Chose qui n’est pas à écarter. Si un événement semblable survient, c’est la fin pour une grande partie de l’humanité et en même temps l’élément déclencheur pour le passage de 3D à 5D.

Présentement nous réalisons que plusieurs des signes sont là sur la Terre et que le changement est prévu dans moins d’un siècle, en réalité personne ne sait exactement le jour de la grande transition. Nous pourrions spéculer sur des dates possibles, mais cela ne serait jamais juste, seul ce que nous pouvons appeler l’Être Suprême connaît le Plan, pas nous et aucune entité non plus. Par canalisation, tous ceux et celles qui avancent des dates sont dans l’erreur et l’illusion.

Ce passage de 3D à 5 D, soit à l’Âge d’Or ou le Nouveau Monde, est inévitable et va se produire sous peu, que nous le voulions ou non, simplement soyons prêt.

Pour connaître ce que va être la vie dans cette 5e dimension je vous invite à lire le livre Nouveau Monde, La vie en cinquième dimension. Édition Denis Marcil.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l’auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Aux Portes du Temps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s