SOCIÉTÉ ÉVEILLÉE LES RELATIONS DE COUPLE DANS UNE SOCIÉTÉ ÉVEILLÉE

 

Par Laurent Van der Wee.

Dans la nouvelle société, les gens s’unissent en couple pour vivre des expériences ensemble. L’amour est inconditionnel et la durée n’est pas une priorité. Dans le nouveau couple, les gens sont complètement libres. Ils s’aident mutuellement à s’épanouir comme ils le peuvent dans le respect de leurs limites respectives, chacun s’exprime facilement et clairement.

L’amour

Les nouveaux couples savent qu’ils n’ont pas à chercher l’amour à l’extérieur d’eux, ils n’attendent pas d’être aimés pour aimer. Ils ont compris qu’ils reçoivent l’énergie d’amour proportionnellement à leur décision d’aimer. Ils aiment leur conjoint comme ils aiment tous les êtres humains et tous les êtres vivants. Ils savent que l’amour est une énergie et qu’elle doit être partagée partout sur la planète, elle n’est exclusive à personne. La motivation qui pousse les gens à être en couple, n’est donc pas l’amour, parce qu’ils donnent et reçoivent déjà de l’amour de tous les individus qu’ils rencontrent. S’ils décident d’être ensemble, c’est pour partager des goûts communs, que ce soit sur le plan récréatif, physique, social ou professionnel.

Les disputes

Il n’y a pas de disputes dans les nouveaux couples, pour la bonne raison que pour avoir une dispute il doit y avoir deux ingrédients: une peur et un blâme. Or ils n’ont pas peur, parce qu’ils ont compris qu’ils font partie de la globalité et sont totalement aimés. Tout le monde est lié au tout et le tout lie tout le monde. Ils savent qu’ils sont des âmes avant tout et que rien ne peut arriver à une âme. Il n’y a pas de blâme de leur part non plus, car personne n’est coupable ni responsable de ce qu’ils vivent personnellement. Ils s’entraident plutôt à comprendre et guérir leurs blessures individuelles, s’il en reste. Ils invitent l’autre à s’exprimer ouvertement et librement, sans le juger. Ils vivent dans la compassion la plus totale.

Ils ont compris qu’ils sont responsables de toutes les émotions initialisées en eux par une autre personne, que ce soit par une parole, un geste ou une action. Ils savent que s’ils vivent une émotion de colère, de culpabilité ou de peur, c’est parce qu’ils ont quelque chose à comprendre. Personne n’est responsable des émotions des autres, mais chacun s’entraide à les analyser et les comprendre.

Toutes les émotions de colère et de peur qu’une personne peut vivre en lien avec une autre personne ou une situation viennent d’une blessure de manque d’amour dans le passé. Cette blessure de manque d’amour vient du fait que la personne n’a pas compris ni ressenti qu’elle fait un avec le tout et qu’elle est aimée inconditionnellement à un niveau infiniment élevé par le tout. Elle croit qu’elle est séparée du tout et qu’elle n’est pas aimée. Elle croit qu’elle n’est pas aimable par les autres et donc ne s’aime pas. Cette dernière croyance est très douloureuse. C’est la décision de ne pas s’aimer dans une situation passée qui manifeste une souffrance émotionnelle dans le présent. C’est ce que les gens de la nouvelle société ont compris.

Dans l’ancienne civilisation, ce fait n’est pas compris. Les gens se sentent vulnérables et en danger. Ils croient que s’ils vivent une émotion c’est la faute de la personne ou de la situation qui l’a déclenchée. Dans la nouvelle civilisation, très jeunes, les enfants apprennent et ressentent qu’ils font partie du tout et qu’ils sont aimés inconditionnellement. Ils apprennent qu’ils ne peuvent blâmer qui que ce soit pour leurs émotions. Ainsi, les couples continuent sur la même voie. Alors s’il y avait encore des blessures, ils verraient cette blessure avec beaucoup de sagesse sachant qu’elle est là pour leur faire voir une partie d’eux-mêmes qu’ils n’ont pas réussi à aimer. Le partenaire aidera l’autre à trouver la décision qui a été prise dans le passé pour ensuite la changer. Il n’y a donc jamais lieu de se disputer.

Liberté

Il n’y a pas de différence entre un ami et un amoureux lorsqu’on parle d’amour. L’être humain de ce nouveau couple aime tous les êtres vivants de la même façon, sans limitation et sans condition. La seule chose qui distingue le couple est le temps passé ensemble, la complicité et les affinités. Ils sont libres de rencontrer qui ils veulent, car ils n’appartiennent à personne. Ils ne vivent pas la peur de cesser d’être aimé s’ils décident de faire quelque chose pour autrui ou pour eux-mêmes. Le conjoint encourage l’autre à s’écouter dans les moindres détails pour qu’il fasse ce qui semble être juste pour lui. Jamais le conjoint ne va interférer dans les choix de son partenaire.

UNE SOCIÉTÉ ÉVEILLÉE
LES RELATIONS DE COUPLE DANS UNE SOCIÉTÉ ÉVEILLÉE

Dans l’ancienne civilisation, cette liberté est impossible, car chacun croit que l’amour vient de l’extérieur de lui-même. Alors si un conjoint aimerait, pour lui-même, faire une action qui pourrait blesser émotionnellement l’autre, il ne le fera pas. Ce n’est pas pour protéger l’autre qu’il n’écouterait pas son cœur, mais pour se protéger lui-même. C’est une roue sans fin. Exemple: un homme déjà en couple aimerait aller prendre un café avec une collègue de travail. Il est attiré par elle. Il y a une force qui le pousse à vouloir la connaître et à échanger avec elle. Il sait que s’il le fait sa conjointe ne sera pas heureuse. S’il s’écoutait et le faisait quand même, elle sera inquiète de ne plus être aimée. Alors il y a de fortes chances qu’il le fasse sans le dire à sa conjointe par peur de la blesser. Par conséquent, c’est lui qui ne veut pas être blessé par l’accueil que sa partenaire lui réserverait si elle venait à le savoir. Donc l’homme ne suivra pas son cœur, par peur de ne plus être aimé par sa conjointe, car cet amour est conditionnel.

Dans cette civilisation très peu s’écoutent vraiment. Ils disent et font tout ce qu’ils peuvent pour ne jamais être blessés d’un manque d’amour. C’est donc impossible d’être libre et de permettre à l’autre d’être libre, car pour vivre une liberté totale, la personne ne doit plus attendre l’amour de l’extérieur. Paradoxalement, moins l’individu se sent libre, plus il a envie d’interagir avec les personnes du sexe qui l’attire physiquement et sexuellement.

Avec les couples de la nouvelle société, ce comportement n’existe pas. Si un des deux conjoints sent qu’il doit rencontrer une personne, il le fait. De plus, il parlera ouvertement à son conjoint(e) de sa découverte et de son expérience. Les couples suivent toujours le désir de leur cœur et s’encouragent mutuellement à toujours le faire. Ils vivent ensemble un niveau d’amour si élevé qu’ils ne peuvent jamais être blessés par une action que l’autre fera pour lui-même. Ainsi, ils vivent dans l’amour et la liberté la plus totale. De ce fait, ils ne ressentent pas le besoin de chercher ailleurs.

La transparence

Les nouveaux couples sont toujours transparents l’un envers l’autre, car il n’y a pas de peur de blesser ou d’être blessé. Si un des conjoints vit une émotion au sujet d’une situation, l’autre l’accompagne. Celui qui vit l’émotion sait qu’elle est créée par lui seul et que c’est lui seul qui doit la comprendre. Advenant le cas où une situation ferait monter une émotion pour chacun des partenaires, chacun s’arrêtera à comprendre sa partie, ensuite ils se permettront d’en discuter ensemble pour leur plus grand bien et pour l’évolution de chacun. Que ce soit dans un contexte extérieur ou intérieur au couple, il n’y a aucune raison de cacher à l’autre quoi que ce soit. Pourquoi le feraient-ils sinon par peur de ne plus être aimés ?

Fin de l’union

Lorsque le couple décide de mettre fin à leur union, ils ne cessent pas d’être unis par le cœur, ils demeurent dans l’amour inconditionnel. Il n’y a aucune blessure, aucune amertume et aucun blâme. Il n’y a pas vraiment de rupture, parce qu’il n’y a aucune douleur. Comme deux personnes jouant au tennis ensemble sur une base régulière pendant un certain temps, lorsque les deux conviennent qu’il vaut mieux arrêter, l’amour entre les deux partenaires ne cesse pas pour autant.

Jamais un conjoint ne parlera en mal de la personne avec qui il a passé du temps et jamais il ne dira que ce n’était pas la bonne personne sous prétexte qu’ils ne vieilliront pas ensemble. Ils reconnaissent toutes les expériences qu’ils ont vécues ensemble et remercient l’autre du plus profond de leur cœur, car ils savent que ce qu’ils viennent de vivre les a fait grandir.

Laurent Van der WeeLaurent Van der Wee – Extrait du volet I de son e-book « Ensemble pour un nouveau monde« . Offert ici à qui le demande.

« Ensemble pour un nouveau monde » est aussi un projet où l’auteur invite les enfants, les adolescents et les jeunes adultes à se questionner pour qu’eux aussi trouvent des solutions pour que tous ensemble nous bâtissions notre nouveau monde.

Source LES RELATIONS DE COUPLE DANS UNE SOCIÉTÉ ÉVEILLÉE: http://lapressegalactique.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s