DESTITUTION DE HOLLANDE. PASSIBLE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE?

 
Hollande jouant avec un drone. Il prend la guerre pour un jeu !
Cette « homme » est dangereux !
RT France : Les Républicains de l’Assemblée nationale soutiennent la proposition de destitution de Hollande.


8 nov.
Les députés LR ont apporté leur soutien unanime au projet de résolution lancé par le député Pierre Lellouche* né à Tunis, visant à destituer le président de la République pour divulgation d’informations secrètes concernant la sécurité nationale.
* http://www.pierre-lellouche.fr/
«Nous enclenchons la procédure de destitution, sur la base de l’article 68 de notre Constitution, parce que nous considérons que le président de la République a manqué à ses responsabilités vu ce qui est publié dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça » sur différentes opérations, des rançons, des cartes classées secret défense», a annoncé le président du groupe Les Républicains (LR) à l’Assemblée nationale, Chritsian Jacob, lors d’une conférence de presse du mardi 8 octobre citée par l’agence AFP. L’article constitutionnel en question stipule notamment que le chef d’Etat peut être destitué «en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat».

La proposition visant François Hollande a été lancée par Pierre Lellouche, qui l’a transmise lundi 7 novembre à l’ensemble des députés. Une fois le seuil de 85 signatures atteint (ce qui se fera sans mal, le groupe LR comportant 199 membres), celle-ci sera transmise au bureau de l’Assemblée nationale. Ce dernier jugera alors de la recevabilité du texte «sur le fond et la forme», puis, si la proposition parvient à franchir cette étape, la commission des Lois votera en faveur ou non de son passage à l’Assemblée. En d’autres termes, le projet de destitution du président de la République pourrait bien être avorté avant même d’être voté par les députés…

La droite choquée par les confidences de Hollande
Cette idée de révoquer François Hollande avait été évoquée par Pierre Lellouche dès le 19 octobre : le député de droite avait alors déclaré qu’il était inimaginable que la France soit dirigée par un individu «s’install[ant dans le rôle de commentateur en temps réel de décisions les plus secrètes en matière d’emploi de la force». En cause : les confidences du chef d’Etat aux journalistes auteurs de l’ouvrage « Un président ne devrait pas dire ça », au sujet notamment d’assassinats de djihadistes au cours de son mandat – les opérations «Homo».

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/11/0811-destitution-de-hollande.htmlhttp://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/11/0811-destitution-de-hollande.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s