BOB LAZAR AVAIT DIT LA VÉRITÉ EN 1989 POUR L’ÉLÉMENT 115 DÉCOUVERT SEULEMENT EN 200

En 1989, Bob Lazar révélait au monde entier que le gouvernement américain procède en secret à de la rétro-ingénierie sur des OVNIS cachés dans un lieu secret nommé S4, situé à 20 km au sud de la zone 51, près de Groom Lake dans le Névada. Il déclara aussi que le fonctionnement de ces engins, basé sur l’antigravité, dépend d’un mystérieux élément inconnu, nommé élément 115. Ridiculisé et attaqué de toute part, personne ne l’avait cru à l’époque. Pourtant, en 2004, une équipe de scientifiques découvre l’existence de l’ununpentium, l’élément 115 du tableau périodique. Incroyable : Bob Lazar avait donc raison !

Robert Scott Lazar, ou Bob Lazar, né le 26 janvier 1959, est ingénieur et scientifique. Il affirme avoir travaillé entre 1988et 1989 en tant que physicien au S4 près de la Zone 51, une base militaire secrète située dans le désert du Nevada. D’après Lazar, le Secteur 4 a été créé pour l’étude sur la rétro-ingénierie d’engins extraterrestres récupérés par l’armée américaine après la Seconde Guerre mondiale. Cependant, la véracité de ses propos a été attaquée après que « les écoles dans lesquelles il affirme avoir fait ses études reconnaissent n’avoir aucune trace de lui, et que personne de la communauté scientifique n’a souvenir de lui ». Lazar s’est défendu en affirmant que le gouvernement a cherché à effacer son existence après l’avoir démis de ses fonctions, donnant lieu à diverses théories conspirationnistes.

Selon Paris Match, le Dr. Robert Krangle, physicien et contractant externe à Los Alamos, a confirmé la présence de Bob Lazar à Los Alamos.

Tout est expliqué dans cet extrait des recherches du MUFON. Leur série documentaire (Hangar 1) à été diffusé sur la chaine de télévision : numero23
Résumé des déclarations à propos de la Zone 51
Lazar apparaît sur le devant de la scène pour la première fois en 1982, dans le Los Alamos Monitor. L’article, intitulé « Un scientifique de Los Alamos rejoint la jet-set – à 300 km/h », traite d’un dragster sur lequel Lazar affirme avoir travaillé avec l’aide d’un chercheur de la NASA. Le bolide était construit à partir d’un moteur de jet modifié et placé dans une voiture classique. Le journal présente alors Bob Lazar comme « un physicien travaillant au complexe de Los Alamos Meson ».

En novembre 1989, Lazar est interviewé à Las Vegas par le reporter George Knapp pour la télévision locale KLAS-TV. Dans cette interview, Lazar révèle avoir travaillé au Secteur 4, un lieu proche de la Zone 51, ou Groom Lake, dans le comté de Lincoln au Nevada (à environ 160 km au nord-ouest de Las Vegas). La Zone 51 est connue pour avoir été utilisée pour des essais d’armes secrètes après la Seconde Guerre mondiale.

Lazar fut amené à travailler – avec d’autres scientifiques – sur la propulsion d’un nouveau genre d’appareils militaires ressemblant aux soucoupes volantes des cultures populaires. Il pensa alors que les observations d’OVNIs étaient en réalité les vols d’essai de ces engins appartenant à l’U.S. Air Force. Mais au fur et à mesure de ses recherches et de la lecture de plusieurs documents, il parvient à la conclusion que les neufs engins entreposés à S4 étaient d’origine extraterrestre. Dans son témoignage, il explique s’en être rendu compte lorsqu’il monta à bord de l’un de ces appareils pour en examiner l’intérieur. Il eut la sensation que cet engin était construit pour une personne d’une autre morphologie que celle d’un pilote humain.

Ces extraterrestres proviendraient du système solaire Zeta Reticuli située dans la constellation du Réticule à 39 années-lumière de notre planète. La relation entre Zeta Reticuli et une hypothétique civilisation extraterrestre fut déjà mentionnée dans un cas célèbre d’enlèvement en 1961.

En 1989, Lazar explique que le carburant des soucoupes était l’élément atomique 115 (l’ununpentium), découvert 15 ans après, en 2004. Selon lui, l’élément est une source d’énergie qui permet l’antigravité lorsqu’il est bombardé de protons et produit de l’énergie par antimatière. Lorsque l’intense champ d’interaction forte de l’ununpentium est correctement amplifié, l’effet antigravitationnel produit à grande échelle permet de créer une distorsion du continuum espace-temps qui permet de raccourcir les distances et le temps de voyage pour une destination voulue.

Soupçonné par la sécurité d’emmener des amis près de la base chaque semaine pour observer les tests à basse altitude d’engins top-secrets, Robert Lazar est démis de ses fonctions en 1989. Il affirme depuis que le gouvernement américain, où une « autorité plus haut placée », a cherché à le démolir et à effacer les traces de son existence. C’est pour se protéger – par sa visibilité – que Lazar aurait donné cette interview en novembre 89.

Source : wikipedia.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s