LA MALADIE MENTALE BIPOLAIRE : UNE « ÉPIDÉMIE » CRÉÉE DE TOUTE PIÈCE PAR BIG PHARMA. 

 

 

La maladie mentale bipolaire : Une « épidémie » créée de toute pièce par Big Pharma

La maladie bipolaire, ou trouble bipolaire, a le vent en poupe. Curieuse formule pour une pathologie mentale… Évidemment, mais être bipolaire, c’est très tendance, et ça peut vite vous tomber dessus. En 2014 ce trouble caracole en tête des diagnostics de santé mentale.

Le terme déjà (belle invention marketing) est bien plus élégant, bien plus valorisant que celui de « maniaco-dépression » ou de « psychose maniaco-dépressive » qu’il a remplacé.

Et à travers ce changement de dénomination, la définition médicale a tellement été élargie qu’il suffit parfois de souffrir de simples sautes d’humeur, de légère dysthymie, d’anxiété, d’irritabilité ou de dépression répétée mais légère pour être condamné à vie à de lourds traitements.

A en juger par les courriers que nous recevons, beaucoup d’entre vous sont confrontés à cette maladie, inquiets à la suite d’un diagnostic, affolés à l’idée de prendre à vie des pilules indésirables. Vous nous demandez des conseils, des solutions naturelles que l’on dit inexistantes.

Certains dénoncent le machiavélisme de Big Pharma, qui médicalise à outrance nos émotions. La psychiatrie est maintenant le 1er marché pharmaceutique aux États-Unis. 

Mais nombre d’entre vous expriment aussi une vraie souffrance, poignante. Car même si ce déséquilibre thymique est surévalué, surexploité, quand la maladie de l’humeur se déclare vraiment, c’est un calvaire qui commence.

On ne va pas forcément plus mal sans médicament

Alors entre mensonges et réalités, comment s’y retrouver, comment se soigner au mieux quand on est réellement touché ?

Pour cela, il est essentiel de connaître la « vraie » maladie bipolaire, et de savoir la reconnaître.

La vigilance s’impose face aux « stabilisateurs de l’humeur », « psychorégulateurs », « thymorégulateurs »… lithium, carbamazépine, acide valproïque et autres remèdes dérivés des médicaments inventés il y a 60 ans pour la schizophrénie, et que l’on prescrit au tout venant.

Il existe des moyens naturels permettant de juguler la maladied’en atténuer les symptômes et sinon de la faire reculer, au moins de la stabiliser. De toute façon les drogues dures (ces fameux stabilisateurs) ne font pas mieux : elles détruisent la santé à petit feu et entretiennent une autre forme de folie.

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/12/1012-la-maladie-mentale-une-epidemie.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *