Important: BENJAMIN FULFORD. LE COMPTE À REBOURS  VERS LE NOUVEL ÂGE COMMENCE ALORS QUE  LES DERNIÈRES BASES SOUTERRAINES  DE LA CABALE ONT ÉTÉ SOUMISES.

 

9 janvier 2017

La bataille pour la planète Terre touche à sa fin alors que tombent les dernières bases souterraines et les derniers bastions de la Mafia khazar, comme le rapportent des sources de la Société du Dragon Blanc (WDS). Cependant, il y a toujours d’âpres marchandages de dernière minute qui se déroulent entre l’Orient et l’Occident alors qu’approche la date du 20 janvier, début de la présidence de Donald Trump, selon des sources impliquées dans les négociations. L’avenir de notre planète et de notre espèce en est l’enjeu.

La grande bataille qui approche de sa conclusion est celle de savoir qui précisément va contrôler le processus de création et d’émission de la monnaie, qui est la véritable source du pouvoir sur cette planète. Formulé autrement, ce qui est en jeu est le processus de décision de ce que nous, en tant qu’espèce, allons faire à l’avenir.

 aaaaa9
Paul Ryan et Donald Trump

A un peu plus d’une semaine avant le début de la présidence de Trump, il est opportun de remarquer que, malgré son nom, il n’est pas celui qui détient les atouts dans cette partie de poker à enjeu planétaire.

Lorsque le dollar US est devenu la monnaie mondiale de fait après la Deuxième Guerre Mondiale, elle était garantie par l’or et le PNB des Etats-Unis représentait 50% du PNB mondial. A présent, le soi-disant dollar US n’est plus garanti par rien (les Etats-Unis ne détiennent plus d’or) et le PNB américain, tel qu’il est mesuré par le FMI, ne représente plus que 15,6% du PNB mondial sur la base (réelle) de la parité du pouvoir d’achat. En outre, les Etats-Unis étaient la plus grande nation créditrice au monde à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale et maintenant c’est le pays le plus endetté dans l’histoire de cette planète.

Au contraire, la Chine contrôle désormais 17,9% du PNB mondial, possède beaucoup d’or et est la nation la plus créditrice au monde. Les membres de la Banque Asiatique pour l’Investissement dans l’Infrastructure (AIIB), au nombre actuellement de 100 pays, contrôlent près de 80% du PNB mondial alors que les Etats-Unis et leur état-esclave, le Japon, les derniers bastions réfractaires à l’AIIB, n’en contrôlent plus que 20%.

Ceci signifie que si la Chine et ses alliés occidentaux décidaient de s’emparer du système financier mondial, ils y réussiraient.

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2017/01/1001-benjamin-fulford.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s