KESHE – LE PROJET D’AIDE DE MONSIEUR KESHE  AU TREMBLEMENT DE TERRE ITALIEN  TRAÎNÉ DANS LA BOUE, LE COMPLOT CONTINUE. 

 


Pour le Comité de Direction des Organisations Keshe au niveau mondial

La lettre d’information ci-dessous est une réponse aux articles d’information de la presse « people » accusant Mehran Keshe d’avoir abusé les victimes du récent tremblement de terre en Italie. L’article est dénué de sens et le journaliste Corrada Zunino qui en est l’auteur devrait présenter ses excuses. Cependant, il y a des raisons pour lesquelles vous devriez y prêter attention et que je vais vous expliquer aussi succinctement que possible. Il est possible que je n’y parvienne pas, donc veuillez accepter d’avance mes excuses.
La Fondation Keshe se trouve dans le sud de l’Italie.

Keshe est un ingénieur nucléaire précédemment employé par le Ministère de la Défense du Royaume Uni (UK MOD). Il y travaillait sur les systèmes de contrôle des réacteurs nucléaires utilisés pour la recherche militaire.
C’est un « véritable scientifique » pourvu de vrais diplômes de niveau international.

C’est également mon ami. Voyez-vous, Keshe est d’origine iranienne mais n’est pas Musulman (il existe d’autres minorités religieuses en Iran), et il possède un tempérament atypique. Ce qui importe est la chose suivante : il a développé une technologie qui franchit le pas entre la physique que nous connaissons, ou que nous croyions connaître, et ce que nous observons et qui est longtemps resté « inexpliqué ». Il va beaucoup plus loin que Tesla, mais il était évident pour Tesla que le monde physique dans lequel nous vivons et celui dans lequel on nous dit que nous vivons sont assez dissemblables.

Tesla* l’a démontré clairement en inventant des processus énergétiques qui fonctionnaient dans l’éther et en tiraient et en transmettaient une puissance dont on nous assure qu’elle ne peut pas exister, et ceux qui nous le disent sont les mêmes que ceux qui ont censuré les travaux de Maxwell à Cavendish pour permettre l’avènement d’un modèle financier basé sur la dictature des hydrocarbures.

« L’accord » en Italie était simple. Une substance liquide préparée par des volontaires soigneusement sélectionnés devait imprégner des tampons (patch). Ce liquide, le GANS (Gaz à l’état de Nanoparticules) a la propriété de stimuler le « bien-être » et de favoriser la guérison de manière évidente. Cela va beaucoup plus loin, mais nous nous contenterons de cette dernière formulation.

Il existe également des dispositifs qui favorisent la guérison par la manipulation de champs gravitationnels (Magrav ou champs magnétiques gravitationnels). Nous en avons dirigé un vers un gobelet d’eau dans un congélateur du commerce. Le champ modifié a congelé l’eau en ce qui ressemblait à une décoration de Noël contenue dans un liquide gelé, ce qui est une preuve accessible à tout le monde et un test que même un enfant peut comprendre.

Il est crucial de comprendre que Keshe enseigne sa science et diffuse les plans de ses appareils gratuitement sur l’internet. Il n’y a pas de secrets là-dedans. La technologie énergétique de Keshe s’adresse à de vraies personnes, ce sont des appareils que tout le monde peut construire et faire fonctionner, même dans les villages les plus reculés. Voilà la philosophie que défendent les organisations Keshe, et leurs dizaines de milliers de membres, il s’agit de donner du pouvoir aux gens pour qu’ils puissent s’accomplir. Il s’agit de liberté, mais revenons à notre sujet.

Article complet: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2017/02/2002-keshe-le-projet-daide-de-monsieur.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s