« Rions un peu : la méthode Cazeneuve pour revitaliser l’économie » ! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Tel le Hannibal de l’agence tous risques (et pas « Lecter », quoique…), notre Bernard « les beaux costards » aussi (sans que personne n’ose tout de même demander qui est le tailleur de notre Premier ministre en exercice) a donc un plan qui va sans doute se « dérouler sans accroc » pour « redynamiser » le Nord, le grand Nord de la France, à commencer par Amiens !

Pourquoi donc faut-il redynamiser Amiens ?

Parce que Wir-poule (je sais, ça ne s’écrit pas comme ça, c’est un jeu de mot écrit), j’en ai encore la chair de poule, a annoncé il y a quelques semaines fermer son usine d’Amiens et donc foutre au chômage quelques centaines d’ouvriers de chez nous, pour envoyer son usine en Pologne, avec des ouvriers de là-bas.

Du coup, à Amiens, c’est le drame social et on comprend bien évidemment le désarroi des femmes et des hommes concernés.

Alors Bernard répare, Bernard remplace…

Du coup, Bernie-les-beaux-costards (mais je ne vous dirai pas où il s’habille) a été dépêché sur place pour faire du remontage de moral de masse auprès des futurs nouveaux chômeurs du coin.

Quand Bernie-les-beaux-costards se déplace, c’est comme moi, il a la besace pleine. Bon, pleine comme la mienne mais pas des mêmes choses. Moi j’ai des pansements en forme d’animaux (pour les bobos des gosses), j’ai de la Ventoline (pour l’asthme des gosses), j’ai la crème à l’arnica (pour les gosses aussi mais je suppose que vous aviez deviné), deux ou trois paquets de mouchoirs en papier toujours pour mes gentils monstres, sans oublier de quoi remplir leur ventre en cas de famine, de les couvrir en cas de froid, de pluie enfin bref, l’attirail du papa… mais l’attirail utile et indispensable.

Bernie-les-beaux-costards, lui, il a sa besace pleine de pognon. C’est bien, le pognon, mais ça ne dure qu’un temps, et surtout, c’est généralement très mal employé et donc totalement inutile.

Bernie-les-beaux-costards a donc beaucoup réfléchi (avec votre pognon), beaucoup pensé (toujours avec votre pognon), a organisé sans doute tout plein de réunions pour trouver des solutions avec votre pognon, pour finir par se déplacer là-bas avec vos sous, pour aller donner encore plus de vos sous… pour rien, évidemment !

Voilà donc le plan génial de Bernie-les-beaux-costards (et la belle pochette)

Et là, c’est le blabla d’usage qui m’est devenu totalement, viscéralement insupportable tant

Lire la suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s