Travail des enfants et pauvreté grandissante: les multinationales en cause

 

Quand allons nous commencer à nous attaquer au véritable problème : la pauvreté organisée par les multinationales… Partout, y compris en Europe, les enfants sont contraints de travailler. Et cela va de mal en pis… A quand la prostitution des gamins de 3 ans ? Vous pensez que j’exagère ? Mais vous laissez faire, trop occupés à vous laisser hypnotiser sur d’éventuels bouc émissaires…! Il n’y a qu’un seul responsable c’est le POUVOIR des MULTINATIONALES… Le moment est venu de diminuer leur pouvoir, consommer différemment, devenir responsables, s’organiser en production de proximité… Quitte à devenir pauvres, faisons le choix de déterminer le cadre de notre pauvreté. Miléna

168 MILLIONS D’ENFANTS AU TRAVAIL DANS LE MONDE

Dans les champs, dans les mines ou l’industrie, ce sont encore des millions d’enfants, 168 selon l’OIT, qui travaillent, dans des conditions souvent dangereuses, au lieu d’aller à l’école. Un fléau qui doit être combattu par les gouvernements, mais aussi les entreprises, qui peuvent être exposées via des chaînes d’approvisionnement de plus en plus complexes.

« Dire que le travail des enfants n’a pas sa place dans des marchés bien organisés et bien réglementés est une évidence. Pourtant, aujourd’hui le travail des enfants reste répandu dans les chaines d’approvisionnement » Guy Ryder, le directeur de l’Organisation Internationale du Travail (OIT)

Ces enfants sont employés dans l’agriculture à plus de 70%, dans les mines, dans les usines mais aussi dans le tourisme. « Le travail des enfants est présent dans de nombreuses professions, en particulier dans l’économie rurale et informelle et dans les domaines où la gouvernance du marché du travail, les syndicats et les organisations d’employeurs sont souvent fragiles ou inexistants ainsi que dans ceux où les inspecteurs du travail n’ont pas la capacité d’intervenir. Dans les chaines de production, le travail des enfants peut intervenir dans de petits ateliers ou à domicile, ce qui le rend difficile à déceler et à combattre. Si de nombreux enfants sont susceptibles d’être astreints au travail dans la production de produits ou de services faisant l’objet d’échanges sur les marchés internationaux, un nombre beaucoup plus élevé d’entre eux travaillent à la production d’articles destinés à la consommation nationale », précise l’OIT.

Les enfants et le Travail en Europe

Vous ne rêvez pas, ça se passe en Europe…!

Avec la crise, de nombreux pays européens se sont vu contraints de réduire l’aide sociale, obligeant des familles à mettre leurs enfants au travail. Ainsi, en Angleterre, Michael, 15 ans, distribue le lait trois nuits par semaine. Quant a Giovanni, adolescent italien de 13 ans, il sert des cafés huit heures par jour. Enfin, en Bulgarie, Ghiuliana, 14 ans, travaille aux champs dix heures par jour. A travers le quotidien épuisant de ces trois adolescents, le reportage analyse l’engrenage infernal du travail des mineurs, s’interroge sur la responsabilité des pouvoirs publics dans chacun des pays concernés et dénonce l’immobilisme des instances européennes.  (Vidéo en haut de l’article)

Article complet sur: http://www.elishean.fr/travail-des-enfants-et-pauvrete-grandissante-les-multinationales-en-cause/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s