POUTINE UN DUR À CUIRE, MAIS UN HOMME DE CŒUR.  TOUT COMME MARINE LE PEN. 

 

La Russie et la France à nouveau amies.

–         La démocratie qui ne fait pas du peuple le responsable de ses décisions est une tromperie.

–         La religion qui ne reconnaît pas la foi comme un don personnel de dieu est une manipulation.

–         Le bien commun qui ne se fonde pas sur la justice et la vérité est une escroquerie.

Ce sont là les propos tenus par Donald Trump, « président » des États-Unis, à l’endroit de Vladimir Poutine, président de Russie. Si Poutine est pour Trump, un dur à cuir, c’est sans doute dû au fait qu’on ne peut le manipuler ni par l’argent ni par les promesses du pouvoir. En tant que grand financier, Donald Trump connaît les faiblesses des hommes politiques qui n’hésitent pas à sacrifier leur dignité et leur serment d’office pour des bienfaits leur assurant la paix et la tranquillité. Poutine n’appartient pas à cette catégorie  de personnes que l’on peut vaincre avec des promesses d’ambitions personnelles et encore moins avec des menaces. Il n’est pas une girouette qui tourne avec le vent. Il a ses principes et convictions et ses « partenaires » doivent en prendre bonne note.

Il est intéressant de noter que Poutine, bien que critiqué par les médias meanstream, inspire autant de respect de la part de celui qui est devenu président des États-Unis. Les stratégies de la corruption, de la manipulation et de la tricherie, des menaces, n’ont pas de prise  sur ce Président qui sait ce qu’il veut et qui sait où il va. Il a avec lui la modération, la sagesse et le droit international tout en ayant également l’intelligence pour mettre à découvert la mauvaise foi de ceux qu’il continue d’appeler ses partenaires.

Comme  il l’a répété à plusieurs reprises, il n’est pas du genre à réagir sur le coup de l’émotion, mais bien sur celui de la raison. Il a su résister, jusqu’à ce jour, aux provocations visant à l’entraîner dans une guerre dont il n’aurait pas l’initiative. Il n’est pas du genre à répondre à ces provocations qui sont autant de pièges de l’entraîner dans une guerre, pensée et voulue par ses adversaires. Il se garde le pouvoir de décider lui-même du moment et de la manière de répondre à ces provocations. Le jour où il jugera qu’une guerre est inévitable, il saura quoi faire et comment faire.

On peut dire, sans se tromper, que Vladimir Poutine est sans aucun doute la personnalité la plus importante et influente sur la scène des enjeux internationaux. Si la presse meanstream de l’Occident en fait un diable, il demeure pour la grande majorité des  peuples du monde une référence crédible et un chef d’État qui peut faire la différence sur l’avenir de notre humanité.

Article complet sur: http://mediaverite.blogspot.fr/2017/04/0104-poutine-un-dur-cuire-mais-un-homme.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s