LE GRAND RÉVEIL. CHANSON DE M. SARDOU  QUI A POUR SUJET L’AUTISME. 

 

Michel sardou – le grand réveil

https://www.youtube.com/watch?v=bz413HIt300

Il existe de multiples signes dans ce monde afin de nous alerter, de nous interpeller, de nous éclairer sur les grands mystères qui nous entourent et qui nous attendent.
Souvent, involontairement, nous contribuons par nos œuvres à ce vaste plan d’enseignement du monde voulu par le Créateur et exécuté par ses créatures. Y compris dans des œuvres profanes, des œuvres du monde.
Cette chanson Le grand réveil n’a pas été écrite par hasard, son titre non plus n’est pas dû au hasard. Ses auteurs sans le savoir ont contribué au plan divin.
Dans le roman « le Petit Chose » d’Alphonse Daudet, Jacques, le frère du petit chose, est employé par un marquis pour écrire ses mémoires sous la dictée. Combien de gens écrivent ou parlent sous la dictée du Saint-Esprit ou de Satan ? Sans le savoir ou en pleine conscience ? Et même sous la dictée du Malin, ils participent néanmoins au plan divin, qui autorise le mal pour en tirer du bien.

Les paroles du Grand Réveil ont été écrites par Michel Sardou sur une musique de Jean-Pierre Bourtayre. Cette chanson fait partie de l’album le Bac G paru le 5 avril 1992. Soit le jour de Pâques 2015 ; mais il faut savoir que le calendrier 2015 correspond très probablement au vrai calendrier de l’année de la mort du Christ en 34. Est-ce vraiment une coïncidence ? Ou un signe de plus ?

Cette chanson a pour sujet l’autisme.
Nous allons ici en décrypter le sens mystique.

Celui qui parle, c’est le Bon Dieu. Le Bon Dieu qui regarde l’humanité d’en haut et constate ce qu’elle est devenue. Une pourriture sans nom ; un cloaque d’iniquités ; un repaire de brigands et d’idolâtres; un fumier vautré dans l’impureté et l’impudicité.
Et des hommes contents de leur décadence, heureux de leur putréfaction, satisfaits de leur vie engluée dans le péché parce qu’ils ont le confort matériel, la science et la technologie. Sous le regard horrifié de quelques-uns plus lucides mais qui ne savent pas comment en sortir.
Je crois que c’est ça le pire : le dégoût ou le malaise qu’inspirent ce monde et cette société à beaucoup d’entre nous est moins fort que la peur d’en perdre les avantages. Les hommes ont vendu leur âme au diable pour avoir du pain et des jeux. Et surtout le confort matériel.
Ces hommes-là, qui constituent 99% de la population mondiale, subissent de plein fouet les châtiments. Les chrétiens, surtout, eux qui n’auraient pas dû succomber aux sirènes du monde, sont encore plus fautifs que les autres ; alors Dieu leur a envoyé « une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité, mais qui auront consenti à l’iniquité, soient condamnés. » (II Thess. 2, 11)

Ils sont aveugles. Enfermés dans Babylone. Autistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s