LA CENSURE DU DROIT D’INFORMATION

Edito du contr’infos 84

 

LA CENSURE DU DROIT D’INFORMATION

Suite à de nombreuses critiques soit gentilles soit violentes sur mon engagement dans la course présidentielle je me sens obligé de m’expliquer clairement ici. On me dit que j’ai glissé de la santé sur la politique. A remarquer que mon journal ne s’appelle pas CONTR’INFOS SANTE mais CONTR’INFOS tout court – c’est un vrai journal, donc complet, bien que j’alimente toujours la santé en primeur, personne ne peut le nier.  Mais je me suis donné comme ligne de conduite d’informer ou réinformer sur tout ce qui est censuré ou tronqué sur les grands médias aux ordres de l’oligarchie.

Mon credo est celui d’un « SEMEUR D’ALERTES » partout où il y a danger, injustice, sabotage, cruauté, violation, tromperie, omerta… les sujets ne manquent pas, or quand on veut aller à la source des maux, on aboutit toujours sans le faire exprès sur un terrain politique. Alors je pose la question : « Que valent les problèmes de santé quand on est assis sur une chaudière qui risque d’exploser à tous moments ? »

En aviation, lors des contrôles en simulateur, on vous fait 2 ou 3, voire 4 pannes en même temps pour voir laquelle vous allez traiter en premier lieu – la sécurité étant de discerner et traiter d’abord la plus grave mettant l’avion en danger immédiat. Or dans la vie courante, je n’arrête pas de voir des gens qui restent obnubilés par des soucis personnels pendant qu’ils vont droit dans le mur…

Je ne me suis jamais intéressé à la politique de toute ma vie, et je n’ai voté que lors d’une seule présidentielle… pour Giscard et je l’ai bien regretté ! Cette fois, alors que la France est en alerte rouge, tout le monde en convient, j’ai découvert un François Asselineau qui pour la première fois m’a séduit par sa compétence sa logique et son honnêteté patriotique, loin devant tous les autres candidats, alors qu’il fut écarté de l’accès à tous les médias, et ce depuis 10 ans (trop dérangeant).

Dans son programme (qu’il fallait lire), qui a remarqué qu’il souhaitait parmi ses 199 points : la libéralisation des médecines naturelles, l’interdiction du lobbying pharmaceutique, l’agriculture bio et la protection de nos paysans face à la concurrence étrangère, l’amélioration de la condition animale vouée à la boucherie, la renationalisation et l’amélioration des services hospitaliers. Alors quand je soutiens ce monsieur, je fais de la politique politicienne ou je défends mon sacerdoce qui est la santé ?

Je vois avec inquiétude que la police de la pensée s’installe d’une façon de plus en plus lourde :
Eric Zemmour  journaliste indépendant vient d’être jeté de RTL, Olivier Delamarche analyste financier est viré de BFM TV (car politiquement incorrects) – « Celui qui dit la vérité doit être éliminé » (Guy Béart). Et comme toujours, il y a une frange de collabos qui pensent se rendre utiles en attaquant tous ceux qui ne bêlent pas en cœur avec le formatage de la télé, ceci compliquant encore la vie de ces dissidents lucides qui osent penser par eux-mêmes.

la suite sur: http://url.snd47.ch/visu-0B555B93-EC95-4E11-BFA6-DE7BE1C3CFB3-916246257-1103604-21052017.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s